PUBLICITÉ

Perdre du poids : les médicaments

Publié par Dr Sylvie Coulomb : Adaptation : Dr Philippe Burton le 11/03/2003 - 00h00
-A +A

Depuis le retrait du marché des coupe-faim, il reste peu de médicaments destinés à aider les obèses à perdre du poids. L'orlistat et la sibutramine sont les deux médicaments aujourd'hui disponibles pour la prise en charge médicalisée de certains patients.

PUB

Si vous voulez perdre du poids, il faut compter avant tout sur votre force de caractère et une aide diététique. En effet, il n'existe pas de médicaments miracles permettant d'éviter les régimes.

Les coupe-faim ont été retirés du marché belge

Rejetons tout d'abord un certain nombre de médicaments. Les anorexigènes ou " coupe-faim " sont en réalité des amphétamines. Il s'agit d'excitants : ils augmentent le niveau d'activité du corps et la vigilance (diminuant donc le sommeil et augmentant le niveau d'anxiété) tout en diminuant l'appétit. Ces médicaments ont une certaine efficacité pour aider à une baisse de poids à court terme (quelques mois), mais cette efficacité diminue progressivement avec le temps. De plus, ils peuvent provoquer une dépendance, ce qui interdit tout traitement prolongé. Or les experts sont unanimes pour dire que la prise en charge de l'obésité doit l'être sur le long terme. L'Agence européenne du médicament a donc considéré que l'emploi des anorexigènes était illusoire. En réalité, ils agissent à deux niveaux : un premier niveau comme coupe-faim et un deuxième comme accélérateur du métabolisme de base, autrement dit on brûle plus sans rien faire.Enfin, une autre raison a justifié le retrait de ces médicaments, il s'agit de leur potentiel de toxicité cardiovasculaire. Certains de ces produits seraient impliqués dans le développement de maladies des valves cardiaques.

A éviter absolument : les hormones thyroïdiennes et les diurétiques

Autrefois, les hormones thyroïdiennes ont été prescrites à des obèses, et même parfois à des personnes souhaitant perdre du poids, sans qu'elles soient véritablement obèses. Ces médicaments avaient une certaine efficacité sur le poids, mais celle-ci était très modeste et de courte durée. Surtout, ils pouvaient provoquer des accidents cardiaques et des troubles de la glande thyroïde. Leur rapport bénéfices/risques étant donc désastreux dans cette indication, il a été interdit de les prescrire pour aider les patients à maigrir. Ici aussi, le mécanisme d'action repose sur une augmentation du métabolisme de base. Les diurétiques sont des médicaments qui font uriner. La perte d'une quantité inhabituelle d'eau fait diminuer le poids du corps, ce qui fait croire au patient naïf qu'il s'est amaigri. Tromperie totale, puisque aucun diurétique ne fait perdre une once de tissu graisseux. Les diurétiques sont très utiles en cas d'hypertension artérielle ou d'insuffisance cardiaque, par exemple. Mais ils sont sans efficacité aucune, et plutôt dangereux, si on les utilise dans le but de perdre du poids. Et leur association avec les hormones thyroïdiennes est particulièrement néfaste. Enfin, leur utilisation entraîne des pertes en ions (sodium, potassium) qui peuvent se révéler dangereuses à long terme.

Publié par Dr Philippe Burton le 11/03/2003 - 00h00 Douketis JD. et coll. " Periodic health examination, 1999 update : 1. Detection, prevention and treatment of obesity " Canadian medical association journal 1999 ; 160 (4) : 513-525. Leiter L.A. et coll. " Recommendations on obesity and weight loss " Canadian medical association journal 1999 ; 160 (9S) : 7-12. "Traitements divers de l'obésité " In " GNP - Encyclopédie pratique du médicament 2000 " Éditions du Vidal°, Paris 1999 : 982-988. " Obesity " In " Martindale - The complete drug reference 32d ed. " Pharmaceutical Press éd., Londres 1999 : 1476-1477. The Lancet, vol.356, 9248, 23, pp. 2119-2125. AFSSAPS: communiqué de presse du 29 octobre 2002. Site des éditions du Vidal°, à l'adresse http://www. vidal.fr consulté le 17 février 2003.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Comment calculer mon IMC et mon poids idéal ? Publié le 23/02/2017 - 11h18

Son poids, chacun le surveille sur une balance, avec plus ou moins d'angoisse selon qu'il est normal ou élevé. Chacun d'entre nous a un poids idéal, c'est-à-dire celui qui correspond à sa taille et qui est un des piliers de la bonne santé. Mais les n...

Trop de poids nuit Mis à jour le 27/12/2001 - 00h00

Est-ce un fait exprès non? Toujours est-il qu'en cette période de fêtes, l'Académie Royale de Médecine de Belgique vient de publier une série de rapports sur la problématique liée au surpoids et à l'obésité !

Konjac, nopal, fucus, vos plantes minceur ! Mis à jour le 26/05/2017 - 16h48

Les coupe-faim naturels sont l’allié idéal en cas de régime alimentaire à visée minceur . Issus de plantes, comme le konjac , ils procurent un effet « ventre plein » sans calories supplémentaires.

Plus d'articles