Perchloroéthylène, le poison des pressings?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 03/01/2011 - 01h00
-A +A

À la suite du décès en France d'une femme de 72 ans qui habitait juste au-dessus d'un pressing, une information judiciaire pour "homicide involontaire" a été ouverte. Cette femme a été progressivement intoxiquée par des émanations de perchloroéthylène.

PUB

Le perchloroéthylène, c'est quoi?


Le perchloroéthylène (ou tétrachloroéthylène) est un solvant utilisé dans
les pressings pour le nettoyage à sec. Il sert à dissoudre les graisses. Dans le cas français, les installations du pressing ont été jugées non conformes, ce qui signifie que le risque n'est pas le même pour tous les pressings. Mais il reste que le perchloroéthylène est un produit dangereux.

Que provoque le perchloroéthylène des pressings?


A court terme, l'exposition à ce produit peut provoquer des irritations des voies respiratoires et des yeux, des vertiges, des nausées, une somnolence et des pertes de mémoire. Mais à la longue, les effets sont graves et irréversibles. En effet, le perchloroéthylène a été reconnu comme cancérigène probable par le Centre international de recherche sur les cancers. Il est potentiellement toxique pour le système nerveux, le foie, les reins et les voies respiratoires. En France, une association demande son interdiction. En Belgique, on voit se multiplier des pressings qui n'utilisent pas le perchloroéthylène mais obtiennent les mêmes résultats, même sur les vêtements fragiles. Les prix sont comparables. Pourquoi ne pas essayer?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 03/01/2011 - 01h00 Communiqué de presse de Générations futures et Réseau environnement santé (RES) du 15 décembre 2010.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Maison saine : votre maison est-elle toxic-free ? Publié le 28/07/2014 - 15h04

Les matériaux synthétiques et les produits chimiques envahissent nos logements. Mais en faisant quelques efforts et surtout en changeant nos habitudes, nous pouvons diminuer la pollution de l'air que nous respirons. Et vous ? Avez-vous les bons réfle...

Plus d'articles