Pas de sur-risque cardiaque pour les marathoniens

Mise à jour par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 25/01/2012 - 17h29
-A +A

Bonne nouvelle: contrairement à une idée reçue, le marathon ou le semi-marathon n’augmente pas le risque d’accident cardiaque.

PUB

Des chercheurs ont examiné les données disponibles des dix dernières années ayant porté sur quelque 11 millions de coureurs de fond américains. On dénombre ainsi la survenue de 59 arrêts cardiaques durant la course (soit 0,54 infarctus pour 100.000 marathoniens), dont 42 ont été mortels. Après calcul du taux de mortalité, on constate que celui-ci est de 71%, alors qu’il est de 92% dans la population générale, hors infarctus survenant à l’hôpital. La course de fond de type marathon ou semi-marathon n’est donc pas associée à un sur-risque cardiaque. Par comparaison, il ne semble pas plus risqué pour le cœur de s’abonner à un simple jogging plutôt qu’à un véritable marathon.

 

Initialement publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 25/01/2012 - 17h29 et mis à jour par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 25/01/2012 - 17h29

Kim J.H. et coll., N Engl J Med 2012; 366:130-140.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Marathon : boire avec modération Mis à jour le 03/05/2005 - 00h00

Au cours des vingt dernières années, la popularité du marathon s'est grandement accrue. Mais avec ses 42 km, cette course est très éprouvante. Traditionnellement, on recommande aux athlètes de tous niveaux de boire abondamment durant la course afin d...

La course à pied accroît l'espérance de vie Mis à jour le 26/08/2008 - 00h00

Un jogging régulier ralentirait le processus de vieillissement. Mieux encore: la course à pied accroît l'espérance de vie. Les actifs de plus de 70 et 80 ans diminuent de moitié le risque de décès prématuré.

Plus d'articles