PUBLICITÉ

Pas de fêtes sans chocolat

Mise à jour par Paule Neyrat, Diététicienne Nutritionniste le 22/12/2015 - 16h37
-A +A

Que le chocolat soit absent des fêtes de fin d’année, c’est absolument impensable. Il est de tradition d’en offrir et il est hors de question que vous y échappiez !

Pourquoi ne pas fabriquer vous-même ces chocolats ?

Ca n’est pas vraiment difficile et cela vous reviendra beaucoup moins cher. Voici toutes les astuces pour réussir de très bons chocolats.

PUB

Le chocolat

Choisissez du chocolat dit « de couverture », celui que les professionnels utilisent. Il existe en tablettes ou en pistoles (petits morceaux ovales). Il est plus riche en beurre de cacao et il se travaille plus facilement.

Vous en trouvez facilement sur le Net : ce chocolat de couverture coûte entre 15 et 20 € le kilo. Vous avez le choix entre différentes forces de cacao (de 58 à 75%) et plusieurs crus. Il y en a même qui sont colorées.

En même temps que votre chocolat, achetez un thermomètre à chocolat car le respect des températures est primordial pour la réussite du tempérage. La spatule-thermomètre est la plus pratique. Et munissez-vous aussi de papier sulfurisé ou de cuisson, d’une plaque et de règles à pâtisserie : c’est le matériel nécessaire pour bien étaler votre chocolat. 

Chocolat tempéré

Ce chocolat tempéré vous servira pour enrober vos bonbons de chocolat.

Pour pouvoir être travaillé, le chocolat doit être liquide mais en gardant une certaine consistance. Ce passage de l’état solide à celui de liquide se nomme le tempérage ou le tablage ou encore la mise au point.

Déposez les pistoles ou le chocolat haché dans un cul-de-poule posé sur un bain-marie. Posez-y aussi le thermomètre.

Faites fondre à 56°C pour du chocolat noir et à 45°C pour du chocolat au lait, en mélangeant sans arrêt.

Lorsque cette température est atteinte, mettez votre cul-de-poule sur un bain-marie froid et remuez jusqu’à ce que la température soit à 28/29°C pour le chocolat noir ou 27/28°C pour le chocolat au lait.

Puis remettez-le sur le bain-marie chaud et, toujours en remuant sans arrêt, remontez-le à sa bonne température d’utilisation, soit 31/32°C pour le chocolat noir et 29/30°C pour celui au lait.

Gardez-le ensuite, sur le bain-marie (hors du feu), à cette température. Et surveillez bien celle-ci. 

Initialement publié par Paule Neyrat, Diététicienne Nutritionniste le 02/12/2014 - 11h03 et mis à jour par Paule Neyrat, Diététicienne Nutritionniste le 22/12/2015 - 16h37
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Chocolat : quelle est la bonne dose santé ? Publié le 30/03/2016 - 10h13

Pendant des siècles, le chocolat a été un produit de plaisir et de gourmandise, souvent considéré comme un "péché" nutritionnel. Le voilà maintenant au rang d'aliment protecteur de la santé presque comme les légumes et les fruits. Qu'en est-il exacte...

Chocolat noir ou chocolat au lait ? Mis à jour le 30/12/2003 - 00h00

On soupconne le chocolat d'exercer un rôle bénéfique sur la santé cardiovasculaire, via son apport en substances antioxydantes. Or, il semblerait que l'action de celles-ci soit inhibée en présence de lait. Ainsi, pour vos artères, le chocolat noir es...

Le chocolat nouveau est arrivé ! Mis à jour le 19/09/2006 - 00h00

Difficile de faire plus culpabilisant qu'un bon morceau de chocolat… C'est tellement bon, mais tellement riche aussi ! Et si le plaisir rimait désormais avec santé ? C'est le pari d'une nouvelle gamme de chocolats…

Plus d'articles