PUBLICITÉ

Les pansements sont devenus intelligents !

Mise à jour par Julie Luong, journaliste santé le 15/01/2015 - 12h21
-A +A

Aujourd'hui les pansements ne se contentent plus d'isoler nos plaies. Ils nous promettent aussi une guérison sur-mesure.

Comment fonctionnent les nouveaux pansements et quels sont leurs avantages ?

PUB

Le pansement, nouvelle manière

Les pansements, incontournables de la trousse à pharmacie, ont longtemps été de simples bandes isolantes qui servaient à protéger la plaie des éventuelles impuretés de l'environnement. Inesthétiques, peu résistantes à l'eau, elles avaient en plus le double inconvénient, paradoxal, de se décoller rapidement et de faire très mal quand on les enlevait ! Sans parler des traces ingrates.

Depuis quelques années, les laboratoires pharmaceutiques ont cependant compris que le pansement devait se moderniser. Transparents, en gel, en spray, non seulement ils ont subi un vrai relooking mais ils se sont aussi dotés de nouvelles propriétés. Certains promettent de soulager les brûlures, d'apaiser les ampoules ou encore d'empêcher les infections.

Quel est le principe de ces nouveaux pansements ?

Les pansements qui améliorent la cicatrisation

Une plaie rompt l'équilibre naturel du renouvellement des cellules. Elle appelle un processus de cicatrisation, souvent long, dont les principaux obstacles sont la sécheresse et l'infection. Si l'on pensait auparavant que l'humidité était mauvaise pour le cicatrisation, on sait aujourd'hui qu'elle est nécessaire à la survie des nouvelles cellules qui doivent remplacer les cellules mortes de la plaie. C'est pourquoi le plupart des pansements actuels visent à maintenir un taux d'humidité important. Pour que la cicatrisation se déroule parfaitement, il est aussi nécessaire d'éviter la survenue d'infections, autre cheval de bataille des pansements "nouvelle génération".

Lutter contre les infections

Les pansements antiseptiques sont la plupart du temps fabriqués à base d'argent. Visant à éviter la survenue d'infections, ils sont parfois accusés de retarder la cicatrisation et de favoriser la mort des cellules cutanées. C'est pourquoi ils ne doivent pas être utilisés à long terme mais seulement durant les quelques jours qui suivent la survenue de la plaie.

Contre les ampoules

Fragilisé par le frottement des chaussures et l'échauffement, le pied, surtout en été, est une partie du corps qui se blesse facilement. L'ampoule est en fait une sorte de poche remplie de liquide qui se crée suite au glissement de la couche supérieure de la peau (épiderme). Pour faciliter la guérison de l'ampoule, des pansements hydrocolloïdes sont aujourd'hui disponibles. Au contact de plaie, ils forment une sorte de gel qui va permettre le maintien d'un milieu humide, propice à la cicatrisation.

Contre les brûlures

Les pansements à l'hydrogel sont utilisés pour apporter une sensation d'apaisement et de fraîcheur immédiate suite à une brûlure. Les agents émollients et humectants vont favoriser la cicatrisation. Ces pansements ne conviennent que pour les brûlures mineures du premier ou deuxième degré.

Contre les cors

Des pansements sont également apparus récemment pour soigner les cors au pied. Ceux-ci sont imprégnés d'acide salicylique, qui permet de détendre la structure intercellulaire reliant les cellules dures du cor. Celui va donc se ramollir et pourra ainsi être retiré plus facilement. Cependant, si ces pansements permettent de soulager temporairement le cors, ceux-ci ont tendance à réapparaître, surtout en cas de chaussures mal adaptées et/ou de peau sèche. Si le problème persiste, une consultation chez le pédicure est conseillée.

$$Pas seulement une question de principes actifs$

Les pansements aujourd'hui se distinguent aussi par leur forme beaucoup plus confortable, facile à appliquer, et qui ne fait pas mal quand on les retire.

Il y a même, pour les endroits les plus délicats et difficiles à panser comme les articulations des doigts, des pansements liquides, sous forme de spray ou à appliquer au pinceau.

Seul inconvénient : il faut réfléchir un peu plus dans les rayons des magasins pour choisir le bon ! En cas de plaie compliquée, comme une brûlure sévère, ou une peau déchiquetée par opposition à une coupure nette, n'hésitez pas à passer plutôt à la pharmacie pour demander un conseil.

Initialement publié par Julie Luong, journaliste santé le 10/04/2009 - 00h00 et mis à jour par Julie Luong, journaliste santé le 15/01/2015 - 12h21
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Cors au pied : les solutions pour s’en débarrasser Mis à jour le 30/10/2017 - 12h16

Vous avez un cor au pied ? Remèdes naturels, bains de pieds, crème, pansements... Zoom sur les solutions efficaces et les erreurs éviter quand on a un cor au pied avec Annie Chaussier-Delboy, vice-présidente de l'Ordre National des pédicures-podologu...

De beaux pieds en été! Publié le 19/06/2012 - 15h27

En été , les pieds se déchaussent , les orteils se placent en éventail... L'occasion de se pencher de plus près sur nos petons pour soigner définitivement leurs petits bobos.

Ma trousse à pharmacie de voyage Publié le 30/05/2017 - 09h41

En voyage, petits et gros bobos sont toujours possibles. Pour ne pas vous retrouver démuni en voyage, mieux vaut prévenir et prendre le temps de réfléchir à ce que l'on va mettre dans sa trousse à pharmacie de voyage. Voici les bases, à adapter au ca...

Plus d'articles