PUBLICITÉ

Ostéoporose : les médicaments préviennent-ils les fractures ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 13/09/2013 - 16h32
-A +A

Traiter l'ostéoporose signifie d'abord lutter contre le risque de fracture.

Pour ce faire, il est essentiel de limiter la perte de densité osseuse par un mode de vie adapté et, le cas échéant, un traitement médicamenteux.

Si le traitement est correctement suivi, celui-ci permet souvent de stabiliser et même de renforcer la densité osseuse à long terme.

PUB

Ostéoporose : limiter la perte de densité osseuse pour prévenir les fractures

L'ostéoporose touchera environ une femme sur deux au cours de sa vie. Elle est la principale cause de fractures.
Cette maladie diminue la densité osseuse, ce qui rend les os de plus en plus poreux et fragiles. Il est cependant possible de limiter ce mécanisme, de façon à réduire le risque de fracture et de tassement vertébral, cause d'invalidité et de complications diverses.

Outre une alimentation adaptée et une activité physique régulière, la prise en charge inclut généralement une supplémentation en calcium et vitamine D. Chez les personnes qui présentent une perte de densité osseuse importante, un médicament spécifique sera généralement prescrit. Ces médicaments se répartissent en plusieurs classes : les bisphosphonates, les modulateurs sélectifs du récepteur des oestrogènes (SERM), le ranélate de strontium, la calcitonine, la parathormone...

Tous ces traitements ont pour but d'améliorer la densité osseuse et donc de diminuer le risque de fracture.

Mesurer l'évolution de l'ostéoporose

L'absence de fractures et de tassements vertébraux (visibles en mesurant le patient et/ou lors d'une radiographie) constitue le signe principal de l'efficacité du traitement.

L'ostéodensitométrie, examen qui mesure la densité osseuse, donnera également une indication importante sur l'évolution de la maladie. Elle sera en général pratiquée tous les deux ans.

En pratique courante, on n'effectue généralement pas de tests sanguins sur les marqueurs de formation et de résorption de l'os.

Initialement publié par Julie Luong, journaliste santé le 23/08/2010 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 13/09/2013 - 16h32

Société française de Rhumatologie. Fiche de transparence du CBIP sur l'ostéoporose.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Ranélate de strontium : un puissant anti-ostéoporose Mis à jour le 15/05/2007 - 00h00

Le ranélate de strontium est un médicament récent dont les effets préventifs vis-à-vis de l' ostéoporose sont très puissants. Il diminue de 45% le risque de première fracture vertébrale et de 32% le risque de fracture périphérique (poignet, fémur). I...

L'ostéoporose : une maladie à dépister ! Mis à jour le 09/11/2001 - 00h00

Un camion de dépistage de l'ostéoporose est parti de Rome pour un grand tour des principales villes européennes. Son objectif, informer les femmes de leur risque d'ostéoporose et les dépister.

Ostéoporose : on peut anticiper 10 ans à l'avance ! Mis à jour le 21/03/2006 - 00h00

La femme à la ménopause présente un grand risque de souffrir d'ostéoporose, c'est-à-dire d'une fragilité osseuse l'exposant à des fractures. L'ostéodensitométrie est l'examen de diagnostic de référence, qui, semble-t-il, permettrait de prédire le ris...

Ostéoporose : j'ai rétréci ! Mis à jour le 14/03/2006 - 00h00

Au fil du vieillissement, les femmes (surtout) sont confrontées au risque d'ostéoporose. La fragilité osseuse qui s'installe est source de fracture et de tassement vertébral aux conséquences parfois dramatiques. La mesure de la densité osseuse ou ost...

Plus d'articles