PUBLICITÉ

Ostéoporose : les hommes aussi !

Publié par Isabelle Eustache, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 26/10/2004 - 00h00
-A +A

Si 40% des femmes sont concernées par l'ostéoporose, on oublie souvent que 16% des hommes le sont aussi. Cette proportion, loin d'être négligeable, s'explique en partie par le vieillissement de la population masculine, mais aussi par l'existence de facteurs de risque et de pathologies favorisantes.

PUB

Non, l'ostéoporose n'est pas uniquement l'apanage des femmes. Les hommes, même s'ils sont moins prédisposés à cette maladie, sont aussi victimes de fractures ostéoporotiques. Certes, leur longue période prépubertaire leur permet d'acquérir une masse osseuse plus importante. Ensuite, lors du vieillissement, leur perte osseuse est plus régulière, à la différence des femmes qui présentent un pic de déminéralisation au moment de la ménopause, dû à la carence oestrogénique. Mais avec l'augmentation de la durée de vie masculine, on admet aujourd'hui que 20 à 25% des fractures du fémur surviennent chez l'homme à partir de 70 ans.

Pourtant, comme chez la femme, ce n'est pas une fatalité. Les fractures peuvent être prévenues en dépistant les facteurs de risques et les pathologies favorisantes. Par exemple, la prise de corticoïdes est un facteur favorisant. L'alcoolisme prédispose également à la fragilité osseuse. S'y ajoutent l'insuffisance hépatique, les carences alimentaires, le manque d'exercice physique, l'insuffisance chronique rénale, l'immobilisation prolongée, le tabagisme, les maladies digestives, etc.

La présence de ces facteurs, de ces pathologies ou d'une fracture, même minime, doivent amener à pratiquer une ostéodensitométrie, afin de confirmer le diagnostic et d'entreprendre un traitement adapté. En pratique, outre le traitement de la maladie sous-jacente, une supplémentation vitamino-calcique est indiquée chez les sujets susceptibles d'être carencés, notamment les sujets âgés. Et en cas de fracture, un traitement par bisphosphonate sera prescrit.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter e-santé !

Publié par Isabelle Eustache, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 26/10/2004 - 00h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Ostéoporose: des conséquences sous-estimées Mis à jour le 15/03/2010 - 00h00

L' ostéoporose accroît le risque de fractures . Malheureusement, ces fractures entraînent souvent des conséquences à long terme sur la qualité de vie et l'autonomie. Diagnostiquer et traiter cette maladie osseuse est donc fondamental pour réduire au...

Ranélate de strontium : un puissant anti-ostéoporose Mis à jour le 15/05/2007 - 00h00

Le ranélate de strontium est un médicament récent dont les effets préventifs vis-à-vis de l' ostéoporose sont très puissants. Il diminue de 45% le risque de première fracture vertébrale et de 32% le risque de fracture périphérique (poignet, fémur). I...

Ostéoporose : on peut anticiper 10 ans à l'avance ! Mis à jour le 21/03/2006 - 00h00

La femme à la ménopause présente un grand risque de souffrir d'ostéoporose, c'est-à-dire d'une fragilité osseuse l'exposant à des fractures. L'ostéodensitométrie est l'examen de diagnostic de référence, qui, semble-t-il, permettrait de prédire le ris...

Plus d'articles