PUBLICITÉ

Ostéopathie pour les bébés : des manipulations à tout faire ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 21/11/2014 - 15h15
-A +A

L’ostéopathie pour les bébés ? Elle est en vogue, c’est sûr.

Mais quels sont les problèmes que l’ostéopathie pour les bébés peut régler ? Et quelles précautions doivent être prises ?

PUB

Les indications de l’ostéopathie pour les bébés

Les motivations principales pour emmener son bébé chez l’ostéopathe varient selon les âges. Cela commence dès la naissance ou presque…

Les premières heures ou les premiers jours :
Pendant un accouchement, le bébé doit passer par le canal vaginal, qui est très étroit. Le crâne se déforme donc parfois, ce qui est heureusement transitoire : le crâne n’est pas encore complètement ossifié et reprendra sa forme naturelle en quelques heures après la naissance.

Cette mécanique n’est cependant pas toujours sans conséquences sur le fonctionnement des mâchoires, de la langue, etc. Or bébé a besoin de mâchoires parfaitement fonctionnelles pour pouvoir se nourrir au sein… C’est pourquoi les ostéopathes sont souvent sollicités pour des problèmes d’allaitement difficile ou douloureux.  

Jusqu’à deux ou trois mois :
C’est la grande période des coliques, ces pleurs qui durent plusieurs heures et que rien ne peut consoler. Ce phénomène est bien connu, mais pas parfaitement expliqué. Les ostéopathes le traitent en travaillant sur le crâne, pour relâcher d’éventuelles tensions héritées de l’accouchement ou même de la grossesse, et aussi sur le sacrum (tout en bas de la colonne vertébrale) pour améliorer éventuellement le transit.

Et plus tard :

  • L’ostéopathie peut aider les bébés dont la tête se déforme parce qu’ils ne changent pas assez souvent de position, en travaillant sur le crâne pour qu’il reprenne sa forme, mais aussi sur le reste du corps pour que la mobilité s’améliore.
  • Un traitement peut aussi aider un bébé qui dort mal, en relâchant les tensions au niveau du crâne.
  • Les bébés qui font des otites à répétition peuvent aussi être aidés parce que l’ostéopathie corrige la position de la trompe d’Eustache.
  • Après tout traumatisme important (chute, accident etc.), une visite chez l’ostéopathe (en plus du pédiatre bien sûr !) est intéressante pour vérifier si le traumatisme a entraîné un fonctionnement du corps qui n’est pas optimal.

Ostéopathie : pour bébés et pour les grands, qu’est-ce qui change ?

Les manipulations sont les mêmes quel que soit l’âge. Mais le corps des bébés réagit très différemment par rapport à celui des adultes : il est plus élastique et plus souple, c’est pourquoi il est important de sélectionner un ostéopathe qui ait l’habitude de traiter les tout petits.

Par ailleurs, il est utile de rappeler que les bienfaits de l’ostéopathie n’ont pas réellement été prouvés scientifiquement. Une étude récente pointait le manque d’études sur le sujet ; celles qui existent sont généralement peu fiables. Si l’on peut conseiller l’ostéopathie, c’est donc uniquement en complément du suivi, indispensable, qui sera effectué par le pédiatre.

Initialement publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 24/11/2014 - 09h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 21/11/2014 - 15h15

Posadzki, P. et al., Pediatrics, novembre 2014. Espace Clair de Lune, espace consacré à la grossesse, la naissance et la petite enfance.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Que soigne l'ostéopathie? Mis à jour le 05/07/2010 - 00h00

L'ostéopathe réalise des manipulations afin de corriger les déplacements des organes, du squelette et des muscles, susceptibles d'entraver la circulation sanguine et lymphatique et de contribuer à des maladies.

Bébés « à tête plate » : doit-on s’inquiéter ? Publié le 30/06/2015 - 16h08

Le syndrome du bébé à tête plate , également appelée plagiocéphalie positionnelle, vous en avez déjà entendu parler ? Cette asymétrie du crâne du bébé peut apparaître quand bébé reste couché dans la même position trop longtemps, la tête sur le côté....

Ostéopathie : craquera, craquera pas ? Publié le 15/11/2016 - 12h47

Le craquement sinistre qui retentit quand le praticien manipule un membre, c’est un cliché… qui a sa part de vérité ! Mais pourquoi craquons-nous parfois quand nous allons chez l’ostéopathe ? Et faut-il le craindre ou le souhaiter ?

Plus d'articles