PUBLICITÉ

Obésité et diabète : éteignez la télé !

Publié par Isabelle Eustache le 22/04/2003 - 00h00
-A +A

Chaussez vos baskets ! Chaque période de deux heures passée assis devant la télé s'accompagne d'une augmentation du risque d'obésité de 23% et de diabète de 14%.

PUB

Le temps passé devant la télévision a déjà été associé à la prise de poids et à l'obésité, tant chez les enfants que chez les adultes. Mais cette nouvelle étude, portant exclusivement sur des femmes, démontre le rôle des comportements sédentaires, en particulier le fait de regarder la télévision, sur le risque de développer une obésité et un diabète de type 2.Au terme d'un suivi sur six ans, les auteurs concluent que quotidiennement, chaque période de deux heures passée devant la télé est associée respectivement à une hausse de 23% et 14% du risque d'obésité et de diabète.Comparativement, deux heures de travail assis dans un bureau s'accompagnent d'une augmentation de 5% et 7% du risque d'obésité et de diabète.Inversement, marcher chaque jour deux heures dans son jardin se traduit par une baisse de 9% et 12% du risque de développer respectivement une obésité et un diabète.Encore mieux, se promener d'un bon pas : chaque heure passée à pratiquer cette activité physique abaisse de 24% et 34% ces deux risques.

Ces données indiquent clairement que ces deux pathologies pourraient être prévenues en adoptant tout simplement un mode de vie plus actif. Selon les auteurs, moins de 10 heures par semaine de télévision et un minimum de 30 minutes par jour de marche d'un bon pas, préviendraient jusqu'à 30% des nouveaux cas d'obésité et 43% des nouveaux cas de diabète. Une hygiène de vie finalement pas très contraignante, pour des bénéfices considérables!

Publié par Isabelle Eustache le 22/04/2003 - 00h00 JAMA, 289 (14) : 1729-1880, 2003.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Du coeur à l'ouvrage Mis à jour le 09/10/2007 - 00h00

Une étude livre des résultats inquiétants quant à la santé, cardiovasculaire notamment, du travailleur belge moyen et pointe que 80% des travailleurs âgés de 30 ans et plus auraient tout intérêt à consulter un médecin.

Obésité : l'ennemie du coeur Mis à jour le 24/09/2002 - 00h00

L'obésité augmente considérablement le risque d'insuffisance cardio-vasculaire. Ce danger augmente pour chaque point d'Indice de Masse Corporelle supplémentaire.

Plus d'articles