PUBLICITÉ

Une nouvelle complication du diabète : la ménopause précoce?

Publié par Isabelle Eustache : Adaptation : Dr Philippe Burton le 24/10/2001 - 00h00
-A +A

Le diabète de type 1 (insulinodépendant) est associé chez la femme à une série de troubles caractéristiques assez bien connus. Par exemple, la diabétique a souvent des premières règles plus tardives, un taux plus élevé d'irrégularités menstruelles et probablement un risque plus important d'ostéoporose.

PUB

Aujourd'hui, une nouvelle étude suggère d'ajouter à cette liste de complications une plus grande tendance à la ménopause précoce. Cette étude américaine a porté sur 143 femmes atteintes de diabète de type 1, 186 de leurs sœurs indemnes de diabète et 160 femmes contrôles sans lien de parenté. Les résultats confirment chez les sujets diabétiques un retard des premières règles (en moyenne d'un an, soit à 13,5 ans contre 12,5 ans) et des irrégularités dans les cycles apparaissant avant l'âge de 30 ans, chez 46% des diabétiques contre 33% des femmes contrôles.

Une période de fertilité raccourcie de 6 ans !

Les auteurs constatent également que les diabétiques ont en moyenne 41,6 ans à la ménopause contre 49,9 ans chez leurs sŒurs et 48 ans pour les femmes contrôles. Ainsi, la période de fertilité est raccourcie de 6 ans: elle est de 30 ans contre 36 ans. Il en résulte une réduction de 17% de la période de fécondité. Il s'agit donc d'une complication majeure du diabète qui reste à étudier.

En comprendre le mécanisme nous permettra peut être de contrer ce phénomène.
Publié par Dr Philippe Burton le 24/10/2001 - 00h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Diabète de type 1 et ménopause précoce Mis à jour le 11/10/2005 - 00h00

L'âge de la ménopause est-il le même chez les femmes diabétiques de type 1 que dans la population générale ? Connaissant les conséquences du diabète d'une part et de la ménopause de l'autre, la réponse à cette question n'est pas dénuée d'intérêts.

Le diabète marche sur des oeufs... Mis à jour le 09/03/2009 - 00h00

Les études de cohorte américaines associent la consommation d'oeufs avec le risque de diabète de type 2. L'effet serait dose-dépendant: plus on en mange, plus le risque s'élève. En d'autres mots, ne mettez pas tous vos oeufs... dans la même semaine.

Brûlures d'estomac : et s'il suffisait de maigrir ? Mis à jour le 20/06/2006 - 00h00

Les aigreurs d'estomac , qui concernent nombre d'entre nous, seraient fortement liées à notre poids , donnant l'avantage aux plus minces. En effet, plus le poids augmente, plus le risque de souffrir de brûlures d'estomac s'accroît et plus les symptôm...

Plus d'articles