PUBLICITÉ

Les nouveaux horizons de la contraception

Publié par Julie Luong, journaliste santé le 02/11/2009 - 00h00
-A +A

Depuis le début des années 2000, différentes méthodes contraceptives très performantes ont envahi le marché et commencé à concurrencer la sacro-sainte pilule et le traditionnel stérilet. Si aucune d'entre elles n'est parfaite, le message est à présent sans ambiguïté: pour votre contraception, vous avez le choix!

PUB

L'implant contraceptif


L'implant contraceptif se présente sous forme d'un petit bâtonnet de la taille d'une allumette. Celui-ci est inséré sous la peau, sur la face interne du bras. Pratiquée sous anesthésie locale, cette intervention est très simple et ne dure qu'une ou deux minutes. Une fois que l'implant est en place, vous êtes tranquille pour une durée de 3 ans. Fini les oublis! L'implant libère en effet de manière continue un progestatif qui va inhiber l'ovulation. Très sûr, son principal inconvénient est de provoquer chez certaines femmes des règles irrégulières, voire inexistantes, ainsi que du "spotting" (saignements irréguliers et imprévisibles). Ces phénomènes ne diminuent pas l'efficacité de la contraception (ni la fertilité à l'arrêt) mais peuvent évidemment se révéler gênants au quotidien. Enfin, précisons que, sauf chez certaines jeunes femmes très minces, l'implant est normalement invisible.

L'anneau contraceptif


Mesurant environ 5 cm de diamètre, l'anneau contraceptif doit être placé dans le vagin par la femme elle-même. Contrairement à certaines idées reçues, il est relativement facile à manipuler: l'anneau se place et s'enlève en fait aussi aisément qu'un tampon. Une fois en place, sa durée de vie est de 3 semaines: pas la peine donc d'y penser tous les jours! Il sera ensuite enlevé pendant la quatrième semaine, au moment des règles. L'anneau délivre des hormones (oestrogènes et progestatifs) qui passent, via la muqueuse vaginale, dans la circulation et inhibent ainsi l'ovulation. Son efficacité contraceptive est jugée identique à celle de la pilule. Pendant les rapports sexuels, il est possible que la femme ou son partenaire sente la présence de l'anneau. Mieux vaut donc prévenir l'intéressé...

Publié par Julie Luong, journaliste santé le 02/11/2009 - 00h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Contraception hormonale: mode d'emploi Mis à jour le 22/11/2010 - 01h00

Comme leur nom l'indique, les contraceptifs hormonaux sont composés d'hormones, à savoir une association d'oestrogènes et de progestatifs ou des progestatifs seuls. Avec une efficacité de 99%, ce sont les plus sûrs. Des effets secondaires sont possib...

Zoom sur la contraception hormonale Publié le 06/06/2011 - 16h13

Délivrées sous forme de pilules , patch , anneau ou stérilet , les hormones sont utilisées à visée contraceptive . Estrogènes et/ou progestérone bloquent l’ovulation et modifient les muqueuses, empêchant les spermatozoïdes d’atteindre leur but et ren...

Contraception : avez-vous celle qu’il vous faut ? Publié le 11/12/2015 - 15h40

Selon une grande étude européenne, de nombreuses femmes souhaiteraient changer de méthode de contraception . Et pourtant, les « nouvelles » alternatives, qui sont sur le marché depuis 10 ou 15 ans, peinent à décoller…

Plus d'articles