PUBLICITÉ

Un noir ou un crème contre la dépression et les maladies cardiovasculaires

Publié par C. De Kock, journaliste santé le 20/04/2004 - 00h00
-A +A

Une consommation régulière, mais modérée, de café peut jouer un rôle bénéfique dans la prévention de la dépression et des maladies cardiovasculaires, plus particulièrement chez les hommes.

PUB

Dépression et coeur ne font pas bon ménage

Des études américaines récentes révèlent que la dépression peut constituer un facteur de risque de maladies cardiovasculaires au même titre que l'artériosclérose chez l'homme, indépendamment du tabagisme, du diabète ou de l'hypertension. Près de 45% des personnes victimes d'un infarctus souffrent de dépression avant ou après la maladie cardiaque. Si l'état dépressif du patient cardiaque n'est pas traité dans l'année qui suit son infarctus, le risque de mortalité est quatre fois plus élevé que pour un patient cardiaque non dépressif.

Le café: un bon moyen de prévention

Une étude écossaise, ayant porté sur 11.000 hommes et femmes suivis pendant 7 ans, souligne quant à elle l'effet positif sur la morbidité et la mortalité cardiaques de la consommation de café, contrairement à celle de thé. Même si ces deux breuvages contiennent de la caféine, il semblerait que l'association avec d'autres substances présentes dans le café soit davantage bénéfique pour la santé. D'autres études encore prouvent l'efficacité du café dans la prévention de la dépression et de ses conséquences (alcoolisme, tabagisme, dépendance à la drogue, suicide).

Publié par C. De Kock, journaliste santé le 20/04/2004 - 00h00 Coffee Heart Study, www.mc.vanderbilt.edu/coffee
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
La dépendance à la caféine existe-t-elle ? Publié le 16/10/2014 - 16h12

Peut-on être accro à la caféine, comme à une drogue ? Certains consommateurs de café en sont réellement convaincus. Mais si l'alcaloïde exerce certains effets stimulants, on ne peut raisonnablement pas parler de dépendance au café. De quoi siroter so...

Un peu fort de café! Mis à jour le 12/04/2005 - 00h00

Votre consommation de café - un serré au petit déjeuner, quelques arrêts kawa devant le percolateur du bureau et le dernier espresso de la journée après le repas du soir - peut-elle être qualifiée de saine habitude ou de dépendance?

Pourquoi êtes-vous plutôt thé ou café ? Publié le 29/06/2016 - 11h05

Il existe clairement les adeptes du café et les adeptes du thé. Cette préférence pour l'une ou l'autre de ces boissons a-t-elle une explication ? Pourquoi préfère-t-on le thé ou le café ?

Et si boire du café nous faisait vivre plus vieux? Mis à jour le 22/07/2008 - 00h00

Du café? Non, j'essaye d'arrêter, je viens d'en boire... Cette réaction est banale dans la vie de tous les jours. Elle est liée, notamment, à de nombreux mythes autour du "caoua". Car, selon des chercheurs américains, la consommation de café, même él...

Plus d'articles