PUBLICITÉ

Maladresse ou dyspraxie?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 25/03/2013 - 23h41
-A +A

La dyspraxie est un trouble du développement souvent méconnu, qui entraîne pour l'enfant de graves difficultés dans tout ce qui concerne la motricité fine: écriture, travaux manuels, habillage, etc.

Comment reconnaître la dyspraxie, et surtout comment réagir?

PUB

Dyspraxie: les présentations

Benjamin est un enfant très maladroit.
Il tombe souvent, se cogne, et s'habiller seul lui prend des heures.
Il ne sait quasiment pas se servir de ciseaux et tout ce qu'il fait paraît bâclé, ses dessins comme ses travaux manuels...

Benjamin est dyspraxique.

Qu'est-ce que cela signifie vraiment?

Hervé Glasel, neuropsychologue et spécialiste du développement de l'enfant et de l'adolescent, nous explique clairement ce qui est un peu compliqué!

Qu'est-ce que la dyspraxie?

La dyspraxie est un trouble du développement, une difficulté à acquérir un comportement qui est normalement présent chez les personnes du même âge: la motricité fine, les gestes précis.

S'il comprend très bien ce qu'il faudrait faire, son esprit n'arrive pas à commander son corps de manière bien coordonnée.

En effet, quand vous réalisez un geste, il s'agit d'une suite de mouvements programmés. Vous devez commencer par apprendre ce geste puis l'intégrer dans votre répertoire mental de manière quasi-automatique. Le cerveau de l'enfant dyspraxique ne parvient pas à passer cette étape.

Pour s'habiller, il faudrait qu'il pense: "je commence par mettre mes vêtements à l'endroit, dans le bon sens, puis j'enfile ma tête dans l'ouverture du pull, puis je mets une main dans la première manche…" Il se trouve chaque matin comme si c'était la première fois qu'il devait faire ce mouvement, quand les autres s'habillent sans y penser en passant déjà en revue dans leur tête le programme de la journée.

Du coup, un enfant dyspraxique est ralenti dans beaucoup de domaines, même si son intelligence est tout à fait normale.

 

Initialement publié par Dr Catherine Solano le 21/10/2008 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 25/03/2013 - 23h41

Hervé Glasel est neuropsychologue spécialiste du développement de l'enfant et de l'adolescent.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Mon enfant a-t-il un bouchon de cérumen ? Publié le 23/03/2017 - 11h18

Le cérumen, sécrétion naturelle de l'oreille, n'a rien de mauvais pour la santé, même s'il n'est pas toujours esthétique. Il arrive cependant que le cérumen s'accumule et forme un bouchon, qui peut entraîner des symptômes. 10% des enfants sont touché...

Que faire quand un enfant ronfle? Mis à jour le 08/06/2009 - 00h00

Le ronflement en soi n'est pas dangereux. En revanche, si les ronflements ont des répercussions sur le comportement de l' enfant , ils ont probablement pour origine un syndrome d'apnées du sommeil , qu'il est alors nécessaire de prendre en charge.

Comment aider ses enfants à mémoriser leurs leçons ? Mis à jour le 01/06/2015 - 15h51

Être capable de mémoriser une leçon est une capacité que l’on demande aux enfants dès le CP. Le problème, c’est que personne ne leur apprend comment activer leur mémoire. Alors, si certains découvrent rapidement comment y parvenir, d’autres présenten...

Claques, fessées, que faut-il en penser ? Mis à jour le 24/04/2007 - 00h00

La fessée et la claque sont de moins en moins pratiquées, mais soulèvent toujours des passions. Certains parents y restent très attachés, affirmant que par moments une bonne claque donne plus de résultats pour empêcher les enfants de faire des bêtise...

Plus d'articles