PUBLICITÉ

Maladies de la bouche: aphte, candidose, herpes...

Mise à jour par Anne Buchet le 07/02/2020 - 13h54
-A +A

Les maladies de la bouche sont très nombreuses et leurs causes sont multiples. Celles qui atteignent la muqueuse de la bouche (gencives et membranes qui tapissent la bouche au niveau des lèvres, des joues, de la langue...) sont des maladies dont l'apparition et l'évolution sont conditionnées par la présence de facteurs locaux et généraux.

PUB

Qu'est-ce qui favorise les maladies de la bouche ?

Maladies de la bouche et facteurs locaux

Les facteurs locaux suivants sont principalement responsables des gingivites (cf gingivites et parodontites) :

  • La mauvaise hygiène bucco-dentaire
  • Le tartre
     
  • La présence de prothèses (couronnes, appareils amovibles) et de restaurations dentaires (amalgames et/ou composites anciens ou débordants) inadaptées.
     
  • La respiration par la bouche
     
  • Des intolérances à certains matériaux
     
  • Le tabac

Maladies de la bouche et facteurs généraux

Ils sont responsables aussi de certaines gingivites et/ou parodontites mais surtout de stomatites (affections de la muqueuse buccale) tels que les aphtes, l'herpès, la varicelle, le muguet.

  • Les infections (virale, bactérienne, candidosique)
     
  • La prise de certains médicaments (antibiotique, certains anti-inflammatoires, les immunodépresseurs)
     
  • Des malnutritions (carence en vitamine B, K, C)
     
  • Des modifications physiologiques de l'état général (la période prémenstruelle, la grossesse, la puberté).
  • La fatigue

Les maladies virales qui touchent la bouche

Des maladies comme la rougeole, la rubéole, la mononucléose infectieuse ou les oreillons, peuvent se caractériser par la présence en bouche de petites lésions très discrètes qui passent souvent inaperçues.

D'autres telles que les aphtes, l'herpès, la varicelle ou le zona entraînent des lésions plus visibles, parfois pour certaines douloureuses et ainsi donc plus invalidantes pour l'individu.

 

  1. Les aphtes

    Ce sont des petites ulcérations douloureuses, fréquentes et non contagieuses, qui siègent de préférence à l’intérieur des lèvres, au niveau des gencives (non attachées à l’os sous-jacent), à l’intérieur de la joue, sur le côté, le dessous et la pointe de la langue ou encore le plancher bucal sous la mangue. De forme ronde ou oval, ces ulcérations plus ou moins étendues se caractérisent par un point jaunâtre ou gris entouré d’une alvéole rouge. Bénignes et disparaissant spontanément, elles n’en demeurent pas moins sensibles et gênantes. 

    Origine des aphtes:

    De nombreuses circonstances favorisent l'apparition des aphtes comme la prise de certains aliments (noix, raisins secs, amandes, gruyère, fraise, tomate,…), la survenue de certains troubles digestifs (entérocolites) ou encore des événements physiologiques tels que la grossesse ou le cycle menstruel. L’état de fatigue et le stress peuvent engendrer des aphtes au même titre que certains médicaments (anti-inflammatoires non stéroïdiens, bétabloquants, biphosphonates). Des problèmes dentaires ou un appareil traumatisant sont également des facteurs déclenchants. 


Traitement des aphtes:

Lorsque les aphtes sont très douloureux, le chirurgien-dentiste peut être amené à utiliser/à prescrire l'application d'un anesthésique de contact (gel ou crème) ou les cautériser avec un acide en cas de gêne lors de l’élocution et/ou  de l’absorption d’aliments. En cas de surinfection, il conseillera des antiseptiques locaux (bains de bouche) et des antibiotiques.

Aphtes récidivants : les précautions à prendre 

Parmi les formes rares de ces ulcérations buccales (aphtose miliaire, aphtes géants), les aphtes récidivants (plus de 6 par an) sont à surveiller de plus près car ils peuvent le signe de maladies cachées (maladie cœliaque ou intolérance au gluten, maladie de Crohn, immunodéficience), de carences (vitamine B12, manque de fer provoquant l’anémie) ou d’un traitement corticoïde trop long.

 

  1. L'herpès

    Virale, cette maladie contagieuse est non seulement douloureuse lors de son apparition mais qui plus est inesthétique.

    Dans 90 % des cas, il atteint pour la première fois (primo-infection) le patient de façon silencieuse. Puis il reste "en réserve" dans les ganglions. En effet, après la primo-infection, qu'il y ait eu des symptômes ou non, les virus Herpes simplex de type 1 HSV1 ou HSV2 (par contact sexuel) vont migrer le long du nerf sensitif qui innerve le territoire cutané infecté jusqu'aux ganglions nerveux. Il demeurera alors à vie latent (ou caché) dans cet abri, d'où il se réactivera régulièrement, entraînant des poussées d'herpès appelées aussi "crises" herpétiques. Le virus de l'herpès peut se manifester de différentes manières.

     
    • L'herpès labial (ou bouton de fièvre) :
      Le "bouton de fièvre" est l'herpès du visage le plus fréquent (HSV1 majoritairement). Brûlure, picotements et démangeaisons sont les signes prodomaux de son installation. Il provoque une éruption de petites vésicules, groupées les unes à côté des autres, en nombre variable, pour former une sorte de bouquet: le bouton de fièvre. Mais l'herpès peut aussi toucher d'autres parties du visage et notamment, les narines, le menton ou les joues et dans une forme plus sévère, les yeux. Sa période d’incubation varie de 2 à 12 jours.

       
    • La gingivo-stomatite herpétique: 
      Elle concerne essentiellement les enfants. Le virus de l'herpès HSV1 touche l'intérieur des joues et des lèvres, les gencives et la langue. Les lésions sont douloureuses, empêchant l'enfant de s'alimenter, et s'accompagnent d'une fièvre importante, d'une forte salivation et d'une haleine fétide. Des ganglions au niveau du cou sont présents.
       
    • L'angine herpétique: 
      Plus fréquente chez l'adulte, elle peut ne concerner que la gorge ou être associée à une gengivo-stomatite. Le HSV1 provoque alors une inflammation du pharynx et des amygdales.
       
    • L'œsophagite: 
      Le virus herpès peut aussi toucher l'œsophage. La personne se plaint alors de difficultés à manger, de douleurs dans la poitrine, d'une perte de poids et d'une température élevée.
       
    • La rhinite herpétique: Dans ce cas, le nez est bouché, des vésicules sont présentes autour des narines. On note également de la fièvre et des ganglions au niveau du cou.

 

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
StellaAnderson

J'ai appris que le virus de l'herpès ne pouvait pas être guéri, j'avais tort. Le docteur Ahmed Usman m'a guéri avec sa phytothérapie.
Auparavant victime du virus de l'herpès avec de nombreuses épidémies sur mon corps, le docteur Ahmed Usman m'a guéri du virus grâce à son médicament à base de plantes. Je suis tombé sur la plupart des témoignages de ses patients sur des blogs et des pages de médias sociaux, guéris de différentes maladies. Je l'ai contacté avec son adresse e-mail à laquelle il a répondu et m'a posé quelques questions et méthode de préparation pour laquelle j'ai payé, il m'a envoyé le médicament à base de plantes et avec sa prescription, j'ai bu le médicament à base de plantes pendant 21 jours et les épidémies sur mon corps étaient guéri après la conclusion du médicament à base de plantes, je suis passé à l'examen et mon résultat était négatif, sans trace de virus sur mon sang. Vous aussi, vous pouvez être guéri, contactez-le sur son email officiel; drahmedusman5104@gmail.com. Il a guéri à base de plantes pour,
Diabète, Cancer, VIH, Fibromes, Articulations douloureuses, Hépatite,
Maladie cardiaque et maladie du foie.

PUBLICITÉ
A lire aussi
Les aphtes, explications et solutions Publié le 21/08/2017 - 12h22

Les aphtes sont difficiles à éviter. Mais aussi difficiles à supporter quand ils sont là ! Il existe cependant des remèdes, certains traditionnels et d'autres plus médicaux. Quelques explications sur la nature des aphtes , et des solutions à votre po...

Bouton de fièvre, baiser dangereux Publié le 28/12/2015 - 16h23

Le bouton de fièvre ou herpès du visage, est dû à un virus particulièrement contagieux . Il se transmet très facilement lors d'une poussée, par l'échange d'un simple baiser. Des facteurs déclenchants aux signes annonciateurs, en passant par les carac...

Herpès oculaire : quels symptômes ? Publié le 26/04/2016 - 15h03

L’herpès est un virus bien connu pour provoquer le fameux bouton de fièvre (herpès labial) ou encore pour toucher les parties génitales (herpès génital). Mais il peut aussi atteindre les yeux. On parle alors d’herpès oculaire ou d‘herpès ophtalmique....

Plus d'articles