PUBLICITÉ

Maladie de Parkinson : le tabac, protecteur ou non ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 28/11/2014 - 11h57
-A +A

Les méfaits du tabac pour la santé ne sont plus à démontrer.
Pourtant, dans un domaine bien spécifique qui est celui de la maladie de Parkinson, il semble avoir un effet protecteur.

Mais attention, le message ne doit pas être "fumez, c'est bon pour la santé"...

PUB

Tabac, café, anti-inflammatoires et Parkinson

La maladie de Parkinson est la maladie neurologique chronique la plus fréquente après l'âge de 50 ans. Passé 60 ans, près d'1% de la population en souffre.

Cette maladie touche tant les hommes que les femmes. Parmi les symptômes typiques citons le tremblement, la raideur et la lenteur des mouvements et l'amimie (le visage est figé et inexpressif tandis que le regard reste présent et vif). Le patient marché à petits pas et courbé vers l'avant. Une démence n'est pas rare dans les formes graves.

Depuis plusieurs décennies, des études montrent une fréquence moindre de la maladie de Parkinson chez les fumeurs par rapport aux non-fumeurs.

Les buveurs de café aussi en sont moins souvent affectés. Les données conjointes indiquent que les buveurs de café ont 30% de risque en moins de développer la maladie de Parkinson. Une étude récente a montré que les protections offertes par le café et la cigarette s'augmentaient l'une l'autre, et que la prise d'anti-inflammatoires non stéroïdiens a le même effet. Chacun de ces facteurs diminue le risque de Parkinson d'environ 20 à 30 % ; si on les combine, la protection peut aller jusqu'à 67%...

Un effet protecteur qui reste à vérifier

Attention cependant, les statistiques peuvent être trompeuses : ce n'est pas parce que les fumeurs développent moins souvent la maladie de Parkinson que leur cigarette les protège. Des chercheurs sont récemment allés plus loin, et ont découvert que le lien était peut-être inverse. Avoir la maladie de Parkinson, même à un stade précoce qui n'est pas encore détecté, rend plus facile le sevrage tabagique... 

 

Initialement publié par Dr Peter Mareen le 01/07/2003 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 28/11/2014 - 11h57

Martin C.Tobacco, coffee, and Parkinson's disease. Caffeine and nicotine may improve the health of dopaminergic systems. BMJ 2003;326:561-562 (15 March). Powers, KM et al., Mov Disord. 2008 Jan;23(1):88-95. Ritz, B. et al., Neurology. 2014 Oct 14;83(16):1396-402. doi: 10.1212/WNL.0000000000000879. Epub 2014 Sep 12.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Le sport au secours de Parkinson Publié le 16/04/2013 - 13h59

Pendant longtemps, on a cru que sport et Parkinson ne faisaient pas bon ménage. Les médecins avaient plutôt tendance à mettre leurs patients en garde contre toute fatigue inutile. Aujourd'hui, les personnes atteintes de la maladie de Parkinson sont d...

Plus d'articles