PUBLICITÉ

Mal de dos : traitement contre la douleur ou manipulations ?

Publié par Dr Philippe Presles, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 05/07/2005 - 00h00
-A +A

Enfin une étude qui répond à cette question ? Et bien pas vraiment, les résultats de cette étude ne montrent aucune différence significative entre une prise en charge par manipulations vertébrales ou un traitement de la douleur. Les auteurs en concluent qu'il est probablement plus efficace de combiner les deux approches.

PUB

Un Belge sur deux a ou aura mal au dos dans sa vie. Malgré la très grande fréquence de ces affections, il n'existe pas de consensus thérapeutique pour la prise en charge. D'où l'intérêt de cette étude, comparant l'efficacité d'un traitement spécifique de la douleur à une prise en charge par manipulations vertébrales.

Pour mener à bien cette analyse, 400 patients hommes et femmes, âgés de 18 à 64 ans, et souffrant de lombalgie chronique depuis moins de douze semaines, ont été recrutés. Répartis en deux groupes, certains ont bénéficié d'une prise en charge courte de la douleur par un kinésithérapeute et d'un programme d'exercices à réaliser en cabinet et à domicile. Les facteurs de risques psychosociaux connus pour aggraver ou déclencher une lombalgie, comme par exemple les positions adoptées au travail, ont été identifiés et des stratégies éducatives pour contourner ces situations ont été développées.Les autres patients ont bénéficié de manipulations vertébrales réalisées par des professionnels certifiés (massage, ostéopathie).

Les sujets ont ensuite été réévalués à trois mois et à douze mois à l'aide d'un auto-questionnaire mesurant les capacités physiques. Quel que soit le traitement recu, 93% des patients se sont déclarés satisfaits. Quant au score des capacités physiques, aucune différence n'a été notée entre les deux groupes.Les auteurs en concluent que " la manipulation vertébrale n'est pas essentielle dans la prise en charge initiale des personnes souffrant de lombalgie aiguë et un travail comportemental aboutit à un résultat équivalent à trois mois et douze mois ". En l'absence de différence entre les deux types de prise en charge, on peut suggérer de combiner les deux solutions pour obtenir la meilleure efficacité.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter e-santé !

Publié par Dr Philippe Presles, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 05/07/2005 - 00h00 The Lancet, 365 : 1987-1989 et 2024-2030, 2005.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
La lombalgie : un mal de "bas du dos" si courant Publié le 08/09/2014 - 16h44

Quelle est cette maladie terrible dont l'incidence ne cesse d'augmenter, qui met l'économie en péril et pour laquelle il n'y aura jamais de vaccin ? On parle finalement assez peu de la " lombalgie ". Peut-être est-elle tellement banale et quotidienne...

Lombalgie: la guérison est longue Publié le 03/07/2012 - 10h59

Les personnes souffrant de lombalgie composent entre 12 et 33% de la population mondiale. Heureusement, environ 90% se rétablissent…... Mais il faut savoir que la guérison d'une lombalgie est très longue . Patience et longueur de temps!

Quand la douleur devient une maladie en soi... Publié le 16/11/2012 - 12h55

La douleur est un phénomène que nous connaissons tous. En effet, qu'il s'agisse d'un coup de marteau sur le doigt, d'un mal de dents, d'une lombalgie ou d'une opération chirurgicale, tout le monde est concerné un jour ou l'autre. Toutefois, la diffic...

Plus d'articles