Luttez contre la pollution intérieure

Publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 21/10/2008 - 00h00
-A +A

C'est encore trop souvent ignoré: nos intérieurs sont encore plus pollués que les rues de nos villes. Pourtant, c'est une pollution contre laquelle nous avons les moyens de nous battre, et de manière assez simple: aérer soigneusement, et limiter les émissions polluantes.

PUB

Aérez votre logement

Les polluants émis par l'extérieur (fumées industrielles, chauffage domestique et collectif, trafic routier…) pénètrent dans notre habitat par les fenêtres, les portes, les cheminées, les systèmes de ventilation, etc. La solution n'est pas de se calfeutrer mais au contraire d'aérer largement et fréquemment pour renouveler l'air.
Notre intérieur émet lui aussi de grandes quantités de polluants provenant de nos activités, mais aussi des matériaux, revêtements, mobilier, décoration, animaux, plantes, produits d'entretien, etc. Contre cette auto-pollution, il faut là encore renouveler notre air intérieur. En pratique: aérez les pièces de votre logement ½ heure par jour, idéalement 15 minutes le matin et 15 minutes le soir. Cette habitude permet un renouvellement suffisant de l'air ambiant et la réduction du taux d'humidité.

Limitez les sources de pollution intérieure

Pas de tabagisme à l'intérieur.
Maintenez une température comprise entre 18°C et 20°C et chauffez régulièrement votre logement.
Veillez à ce que votre appareil de chauffage fonctionne bien, qu'il soit bien réglé et régulièrement contrôlé.
Faites contrôler et entretenir les ventilations, grilles d'aération, VMC…
Méfiez-vous des chauffages d'appoint: rejet d'humidité, de produits de combustion et risque d'intoxication au monoxyde de carbone (CO). Ils ne doivent fonctionner que ponctuellement et à condition de bien aérer.
Evitez les désodorisants et les parfums d'ambiance.
Evitez les aérosols, sinon privilégiez les produits Ecolabels qui garantissent une faible émission de composés organiques volatils (COV).
Limitez l'utilisation des produits d'entretien (produits pour vitres, sprays…).
Evitez les plantes vertes, les aquariums, le sèche-linge ou tout autre objet ou habitude qui augmente le taux d'humidité, favorable au développement des acariens et des moisissures.
Les plantes vertes doivent être en nombre limité dans l'habitation et ne pas être placées dans les chambres. Méfiez-vous, certaines plantes sont allergisantes comme le ficus benjamina, le papyrus, le caoutchouc.
En cas de moisissures visibles, effectuez les travaux d'étanchéité et d'isolation nécessaires et nettoyez les moisissures à l'eau de javel diluée.
Rangez les vêtements dans des armoires fermées.
Pas d'animaux domestiques dans les chambres.
Lavez régulièrement les peluches et les doudous des enfants.
En cas d'achat de mobilier neuf émettant des COV, montez-le puis laissez-le s'aérer dans un local ventilé ou sur une terrasse.
Pour les travaux de peinture, choisissez des produits portant un label indiquant le respect de l'environnement. A défaut, privilégiez les peintures à l'eau.
Attention tout ce qui est naturel n'est pas forcément bon pour la santé. Par exemple, bâtons d'encens, bougies parfumées, brûle-parfums libèrent des COV irritants pour les voies respiratoires. Autre exemple, les revêtements de sol comme les cocos et autres fibres végétales utilisent une colle pouvant émettre des COV. Soyez vigilants.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 21/10/2008 - 00h00 Journée Habitat santé, 2 octobre 2008, intervention du Dr Suzanne Déoux, médecin ORL et de Mme Martine Ott, Conseillère médicale en environnement intérieur.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
A chaque pièce de la maison, ses polluants! Publié le 07/01/2013 - 12h37

Saviez-vous que votre intérieur peut contenir de nombreux polluants nocifs pour votre santé ? Certains gestes simples contre la pollution intérieure peuvent être salutaires, d’autant plus que l’on passe environ 80% de notre temps entre quatre murs.

Réflexes anti-pollution d'intérieur Mis à jour le 11/05/2009 - 00h00

Nos activités, nos aménagements et ameublement, nos séances de nettoyage et de bricolage, sont autant de sources de pollution intérieure. Voici quelques réflexes préventifs pour améliorer la qualité de l'air que nous respirons à l'intérieur de nos lo...

Maison saine : votre maison est-elle toxic-free ? Publié le 28/07/2014 - 15h04

Les matériaux synthétiques et les produits chimiques envahissent nos logements. Mais en faisant quelques efforts et surtout en changeant nos habitudes, nous pouvons diminuer la pollution de l'air que nous respirons. Et vous ? Avez-vous les bons réfle...

Au secours, ma voiture est polluée ! Publié le 16/01/2014 - 15h05

Tout le monde sait que les voitures créent de la pollution atmosphérique. Mais savez-vous que l’intérieur de votre voiture est aussi l’un des endroits où vous êtes le plus exposé(e) à la pollution ?

Plus d'articles