PUBLICITÉ
LES ARTICLES DROGUE DU VIOL
4 articles en ligne sur Drogue du viol
En soirée et discothèque, sachez éviter le GBL Mis à jour le 12/10/2009 - 00h00

Le GBL signifie gamma-Butyrolactone. À l'origine, c'est un solvant dont l'utilisation a été détournée pour en faire une drogue aux effets très dangereux. Incolore et presque inodore, faites bien attention en soirée qu'une dose de GBL n'atterrisse dans votre verre.

Soumission chimique : les femmes jeunes sont les principales victimes Mis à jour le 12/06/2007 - 00h00

Selon une enquête francaise, les jeunes femmes restent les principales victimes de soumission chimique à des fins d'agression sexuelle. Elles doivent également être averties sur le fait que la consommation volontaire d'alcool ou de cannabis accentue les effets des substances psychoactives administré...

Drogue du viol : ne posez jamais votre verre ! Mis à jour le 06/03/2007 - 00h00

Ne lâchez votre verre sous aucun prétexte. En boîte, dans un bar ou dans tout autre endroit festif, ne vous séparez jamais de votre verre, au risque qu'on vous verse quelque substance douteuse, voire franchement dangereuse. C'est le cas des drogues du viol , qui font des centaines de victimes chaque...

La " drogue du viol " Mis à jour le 27/01/2004 - 00h00

Initialement utilisé en anesthésie générale, le gamma OH, plus connu sous le nom de GHB ou " drogue du violeur ", est aujourd'hui utilisé de facon criminelle. Inodore et incolore, cette substance peut facilement se glisser dans un verre à l'insu de la victime.

PUBLICITÉ