PUBLICITÉ

La lèpre : 2.000 nouveaux cas par jour

Publié par Isabelle Eustache : Adaptation : Dr Philippe Burton le 28/01/2003 - 00h00
-A +A

Cinquante ans après l'appel de Raoul Follereau lancé à l'occasion de la première Journée Mondiale des lépreux, la lèpre est toujours d'actualité et continue ses ravages.

PUB

" Tant qu'il y aura sur terre un homme à guérir, un lépreux à délivrer, ni vous ni moi, n'aurons le droit de nous taire ".

  • Dans le monde, on dénombre un nouveau cas de lèpre chaque minute, soit 700.000 nouveaux cas dépistés chaque année, dont 70.000 enfants.
  • 15 pays (en Afrique, en Inde, au Brésil, à Madagascar) ont encore un taux de prévalence supérieur à un malade pour 10.000 habitants. Dépistées et soignées trop tard, 2 à 3 millions de personnes souffrent de séquelles invalidantes, sans compter les cas non répertoriés car inaccessibles.
  • Pourtant, le traitement existe, il guérit en quelques mois et stoppe immédiatement la contagion, mais l'épidémie n'est toujours pas en voie d'extinction.
Dimanche 26 janvier 2003, la 50e Journée Mondiale des Lépreux devrait à nouveau réveiller les consciences et les élans de générosité. Ce dernier week-end de janvier, plus de 40.000 bénévoles se mobiliseront pour recueillir les fonds nécessaires aux efforts à accomplir : dépister et traiter à temps ceux qui souffrent à la fois de la lèpre et " d'être lépreux ".

" Tout ce qui n'est pas donné est perdu " !

Ce proverbe indien, le célèbre écrivain Dominique Lapierre l'a fait sien. Auteur du best-seller " La Cité de la joie " et notamment du roman " Il était minuit cinq à Bhopal… ", il a consacré grâce à ses droits d'auteurs pas moins de 30 millions de francs à différentes actions de sauvetage, de réhabilitation et de développement, réalisées à Calcutta et dans d'autres régions oubliées de tous.L'Association Action pour les enfants des lépreux de Calcutta, fondée en 1982, doit parvenir à poursuivre ses efforts et à financer toutes les actions prioritaires et urgentes. N'ayant aucun frais de fonctionnement, la totalité des dons recus est envoyée directement sur le terrain aux centres bénéficiaires.

œuvres Hospitalières Françaises de l'Ordre de Malte

Depuis 1954, une des principales missions des Œuvres Hospitalières Francaises de l'Ordre de Malte est de vaincre la lèpre dans le monde. Cette association reconnue d'utilité publique apporte son aide à tous ceux qui en ont le plus besoin. En France, elle accueille et soigne les personnes handicapées et les personnes âgées dépendantes dans des structures adaptées ; lutte contre la précarité et l'isolement ; collecte et trie des médicaments ; forme des secouristes et des ambulanciers.Dans de nombreux pays, elle lutte contre la lèpre ; crée et gère des établissements hospitaliers, des centres de soins, des maternités ; vient en aide aux victimes de catastrophes naturelles et de conflits armés.

Publié par Dr Philippe Burton le 28/01/2003 - 00h00 Fondation Française Raoul Follereau Action pour les enfants des lépreux de Calcutta œuvres Hospitalières Françaises de l'Ordre de Malte
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Offensive contre l'hépatite C Mis à jour le 18/05/2004 - 00h00

Le 23 mai prochain se tiendra la première Journée Nationale contre l'hépatite C. Cet événement entend mobiliser le grand public et le monde politique autour d'une maladie qui tue quatre fois plus que le sida.

Sida : 38 millions de contaminés Mis à jour le 27/07/2004 - 00h00

Le nouveau rapport mondial de l'Onusida annonce 38 millions de personnes atteintes du virus du sida en 2003, avec 5 millions de nouvelles contaminations entre 2001 et 2003, soit le chiffre le plus élevé depuis le début de l'épidémie. Autre constat pr...

La lèpre, encore et toujours d'actualité Mis à jour le 27/01/2004 - 00h00

Chaque jour, cette maladie frappe 2.000 personnes dans le monde. A ce rythme, d'ici 5 ans, 2,5 millions de nouveaux cas seront enregistrés. Malheureusement, médecins et chercheurs constatent actuellement une recrudescence.

Plus d'articles