PUBLICITÉ

Hépatite B : tout sur une vaccination importante

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 20/06/2014 - 11h09
-A +A

La vaccination contre l'hépatite B est conseillée pour tous les nouveaux-nés et adolescents, elle est sur le calendrier belge de vaccination.

Et les adultes, où en sont-ils ? Le point sur un vaccin hautement conseillé.

PUB

Hépatite B : symptômes et évolution

L'hépatite B est une maladie virale qui cause une inflammation du foie.

Les signes en sont assez discrets : après quelques jours de fatigue, voire de symptômes grippaux, l'incubation peut durer entre 45 et 160 jours.
C'est ensuite une jaunisse qui se manifeste, avec fatigue, perte d'appétit, nausées. Généralement, la maladie guérit sans complication ; mais il peut arriver que l'hépatite B devienne chronique. Dans ce cas, le risque est que le virus finisse par causer une cirrhose, qui peut à son tour déclencher un redoutable cancer du foie.

Le virus de l'hépatite B se transmet par contact sexuel ou par le sang ou d'autres liquides humains.
Les médecins tentent aujourd'hui d'éradiquer la maladie en vaccinant tous les enfants contre l'hépatite B. Cette vaccination a été appliquée à la fin des années 90, et le vaccin est sur le calendrier vaccinal depuis ce moment (nouveaux-nés et adolescents). Mais qu'en est-il pour les adultes ?

Hépatite B : professions médicales et voyages à risque

Les patients à qui l'on recommande le vaccin sont les professionnels de la santé (qui risquent très souvent le contact avec le sang des patients) et les personnes qui voyagent dans les pays où l'hépatite B est répandue (en particulier l'Asie centrale et l'Afrique subsaharienne). Pour les voyageurs, le fait de s'abstenir de contacts sexuels pendant leur séjour n'est pas une garantie contre la maladie ; on n'est jamais à l'abri d'un accident ou d'une maladie qui, soignés dans un hôpital local, peuvent vous mettre en contact avec le virus.

Si vous faites partie de l'une de ces catégories et que vous n'êtes pas encore vacciné(e) contre l'hépatite B, n'hésitez pas à consulter votre médecin généraliste, il saura vous conseiller.

 

Initialement publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 23/09/2008 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 20/06/2014 - 11h09

Larousse médical. Merci au Dr Theunissen, spécialiste de la médecine de voyage au CHU Brugmann à Bruxelles.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Hépatite A, B ou C... C'est grave docteur ? Publié le 21/08/2017 - 12h34

La plupart des hépatites ou inflammations du foie, sont dues à des virus, d'où leur non d'hépatites virales . Hépatites A, B ou C , sont-elles toutes de gravité équivalente et comment se transmettent-elle ?

Plus d'articles