PUBLICITÉ

Halte à la violence routière !

Publié par Isabelle Eustache, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 06/04/2004 - 00h00
-A +A

Le thème retenu par l'OMS pour la Journée mondiale de la santé 2004 est la sécurité routière. Comment lutter contre ce fléau mortel qui, chaque année dans le monde, fait 1,2 million de morts, sans compter les centaines de milliers de blessés, dont certains sont atteints d'incapacité permanente ?

PUB

Le 7 avril sera une nouvelle occasion de parler des accidents de la route, sources d'un nombre incroyable de décès et d'incapacités, lesquels sont paradoxalement " évitables " au regard du terme " accidents ". En effet, " l'accident de la route n'est pas une fatalité. "

Certes, la lutte est fortement engagée dans certains pays développés grâce aux politiques et à de nombreux programmes de prévention : limitation de vitesse, lutte contre l'alcool au volant, amélioration de la visibilité des piétons, des cyclistes, port de la ceinture, aménagement des voiries, etc. Mais, malgré des écarts très importants entre les pays pauvres et les pays riches, le problème est toujours là : chaque jour, on dénombre 140.000 blessés sur les routes du monde ; 3.000 personnes en décèdent, tandis que 15.000 resteront handicapées à vie. En 1990, les traumatismes par accident de la route étaient au 9e rang des principales causes de morbidité. Si l'on se projette en 2020, ils atteindront la 3e place. De même, si les tendances actuelles se poursuivent, le nombre des tués et blessés sur les routes augmentera de 60%, entre 2000 et 2020. La plupart de ces accidents surviendront dans les pays en développement où de plus en plus de personnes utilisent des transports motorisés. Dans ces pays, les cyclistes, les motards, les usagers des transports en commun et les piétons sont particulièrement exposés aux traumatismes dus aux accidents de la circulation.

Nous devons tous réfléchir et, le cas échéant, modifier nos comportements. Nous sommes tous acteurs !

Publié par Isabelle Eustache, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 06/04/2004 - 00h00 Communiqué de l'OMS, 29 mars 2004.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
L'heure de tous les dangers ! Mis à jour le 21/01/2002 - 00h00

Prendre le volant au petit matin est très dangereux. Le risque d'être impliqué dans un accident mortel est quintuplé à quatre heures. Il ne faut pas vouloir éviter à tout prix les heures de pointe !

Tabagisme passif : politiquement incorrect Mis à jour le 18/07/2006 - 00h00

Le tabagisme passif diminue, montrant une plus large prise de conscience de ses effets néfastes. La proportion des victimes de la fumée des autres accuse une baisse de 40%. Quant au nombre des fumeurs, il y en aurait 15% de moins dans les pays dévelo...

Plus d'articles