PUBLICITÉ

Gymnastique dans l'eau : plaisir et santé !

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 21/06/2016 - 14h31
-A +A

Le milieu aquatique est un élément synonyme de bien-être et de remise en forme.

Dans l'eau on a le corps plus léger, avec une certaine liberté de mouvement, et entretenir sa silhouette devient un véritable plaisir !

PUB

Dans l’eau, on se sent léger

Selon l’énoncé classique du principe d’Archimède, « tout corps plongé dans un fluide subit une poussée verticale, dirigée de bas en haut, égale au poids du fluide déplacé ». De ce fait, le corps en immersion ne pèse plus que le quart de son poids. Plus celui-ci est immergé, moins il a de poids apparent. Ainsi, lorsque nous avons de l’eau jusqu’au bassin, il est de 60 %. Et de 10 % quand seule la tête dépasse. Dans l’eau, la gravité est réduite, c’est un milieu que l’on dit microgravitaire.

Si l’on marche ou sautille, l’impact au sol est amoindri.
Aidés par la poussée hydrostatique, laquelle est plus ou moins forte suivant la profondeur du bassin où l’on se trouve, et freinés par la résistance hydrodynamique, les mouvements sont plus faciles à réaliser et leur amplitude plus grande. Les articulations et la colonne vertébrale sont également soulagées du poids du corps. Ce n’est pas un hasard si la gymnastique aquatique était à l’origine utilisée pour la rééducation fonctionnelle dans les centres de kinésithérapie spécialisée ou encore les stations de thalassothérapie.

Moduler ses mouvements

Quel que soit son âge, que l’on ait une surcharge pondérale, des problèmes de dos ou bien des articulations douloureuses, ou encore que l‘on ne sache pas nager… rien n’empêche la pratique de la gymnastique dans l’eau. À moins que l’on soit allergique au chlore, il n’y a aucune contre-indication. Seules les personnes âgées doivent demander préalablement un avis médical. Elle permet même à ceux qui ont des difficultés à se mouvoir au sol ainsi qu’aux femmes enceintes, d’effectuer des mouvements sans subir de contrainte mécanique.

L’eau :

  • évite de dépasser ses propres limites,
  • réduit les courbatures du lendemain
  • diminue les risques de claquages ou d’élongations musculaires.

Utiliser la résistance

Le principe et les bienfaits de l’aquagym ne se résument pas à la poussée d’Archimède. Ce serait trop facile ! Ils se basent aussi sur la résistance. Dans un milieu aquatique, l’effet d’opposition est plus important que dans l’air. À chaque déplacement, l’eau se précipite pour remplir l’espace que le corps vient de quitter, créant un courant inverse qui le ralentit. Il faut une plus grande énergie pour se déplacer, se maintenir en mouvement ou pour changer de direction… Plus vous êtes immergé(e), plus la quantité d’eau à déplacer est grande. C’est sur cette résistance au mouvement que s’effectue tout le travail musculaire. À l’aide d’accessoires, il est possible de rapprocher le travail aquatique du travail classique.

Initialement publié par Clarisse Nénard pour le magazine Bien-Etre & Santé le 11/11/2013 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 21/06/2016 - 14h31

Gymnastique dans l'eau, article du Magazine Bien-Etre & Santé n° 305 d'octobre 2013. Cyril Chapron, Responsable des activités (Espace Recréa).

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
4 sports sympas pour cet été ! Publié le 09/07/2015 - 15h20

Rien de plus déprimant que de s'enfermer dans une salle de sport quand le soleil brille… Pourtant, l’été est une période rêvée pour se mettre à bouger ! Pour casser la routine et changer de décor, zoom sur quatre sports ludiques et tendance à pratiqu...

Thalasso contre le mal de dos Mis à jour le 23/10/2007 - 00h00

La thalassothérapie est particulièrement bien adaptée pour prodiguer des soins contre le mal de dos. L'eau de mer chauffée exerce de multiples bienfaits sur les muscles et les articulations, renforcés par le savoir-faire des kinés et les vertus des a...

Plus d'articles