PUBLICITÉ

Gérer la jalousie et la colère, ça s’apprend!

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 25/10/2013 - 15h10
-A +A

Fini de se cacher derrière l’excuse : "Je sais que j'exagère mais… je suis jalouse. C'est plus fort que moi, je ne peux me contrôler !".

Car oui la jalousie et les émotions de manière générale ça se gère. Des chercheurs l'affirment dans une récente étude.

Explications !

PUB

Des difficultés à identifier ses émotions

Point de départ des travaux des chercheurs des Universités de Liège et de Louvain-la-Neuve, un constat : certaines personnes ont du mal à identifier les émotions qu'elles ressentent et donc à les exprimer et à les gérer.

Désireux d'aider ces personnes, Moïra Mikolajczak, Illios Kotsou, Michel Hansenne et Delphine Nélis se sont interrogés sur l'efficacité de formations à la gestion des émotions.

Identifier, comprendre, exprimer et réguler

L'équipe belge a développé une formation faite de mises en situation et de jeux de rôle qui apprennent à d'abord identifier ses émotions, comme la jalousie ou la colère, pour mieux les comprendre et parvenir à les exprimer. Trois étapes essentielles pour arriver à les réguler. Il s'agissait par exemple:

  • D'apprendre à exprimer ses émotions de manière constructive,
  • D'apprendre à décortiquer des petits tracas de la vie quotidienne pour mieux comprendre pourquoi ils énervent à ce point,
  • De changer d'angle de vue par rapport à une situation. En se demandant comment telle personne réagirait à notre place ou comment on aborderait tel problème rencontré par quelqu'un d'autre.

Des approches qui aident à se rendre compte qu'il existe de multiples manières d'aborder un problème. Et que parmi celles-ci, il y a forcément la bonne.

 

Initialement publié par Elise Dubuisson, journaliste santé. le 19/04/2011 - 08h55 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 25/10/2013 - 15h10

"Emotional plasticity: Conditions and effects of improving emotional competence in adulthood.", Journal of Applied Psychology, Mars 2011.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Quand les émotions sont des étrangères Mis à jour le 26/10/2004 - 00h00

L'alexithymie est une dysfonction au nom barbare, mais elle serait fréquente puisqu'elle atteindrait 15% de la population. De quoi s'agit-il ? D'une impossibilité personnelle à décoder ses propres émotions.

La colère : une émotion interdite ? Mis à jour le 13/05/2003 - 00h00

La colère fait partie de la palette des principales émotions, au même titre que la peur, la surprise, le plaisir, la tristesse, etc. Néanmoins, elle a une particularité. Celui (ou celle) qui exprime sa colère, " le colérique ", est réprouvé(e) et on...

La colère, comment la rendre constructive? Mis à jour le 10/05/2005 - 00h00

À certains moments de la vie, il est naturel de ressentir de la colère. Il existe alors deux manières fréquentes de réagir. Soit on accepte cette colère et on la laisse exploser, on devient alors violent, agressif. Soit on n'accepte pas sa colère. On...

Plus d'articles