PUBLICITÉ

Garçon : ses testicules sont-ils bien descendus ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 25/09/2014 - 12h26
-A +A

Les testicules de votre petit garçon sont-ils bien descendus ?

La réponse à cette question peut avoir des enjeux importants…

PUB

Testicules : pourquoi leur altitude compte…

Pendant la grossesse, les testicules des fœtus mâles migrent normalement de leur bassin vers leurs bourses, leur scrotum. Mais parfois, les testicules ne sont pas présents dans les bourses. On parle alors de cryptorchidie.

Il est important de vérifier si les testicules sont bien descendus.

D’abord parce que leur présence dans les bourses assure leur bonne température ; s’ils restent dans le bassin, la fertilité du garçon peut être menacée.

Par ailleurs, les testicules qui descendent mal ou ne descendent pas déclenchent plus souvent des cancers (même si ceux-ci restent rares).

Plusieurs raisons peuvent expliquer l’absence d’un testicule, ou des deux, dans les bourses :

  • Soit les testicules sont absents, ou très petits (atrophiés pendant la grossesse par exemple).
    Ces cas méritent une attention particulière, avec un bilan hormonal.
     
  • Ou alors les testicules sont retenus au sein du bassin par un obstacle (adhérence…).
    Il peut aussi arriver qu’ils soient ectopiques, c’est-à-dire ailleurs qu’aux endroits prévus – à la racine de la cuisse par exemple.
     
  • Enfin, il peut arriver que les testicules soient « oscillants », c’est-à-dire qu’ils se trouvent parfois dans les bourses, mais qu’ils remontent parfois, notamment en cas de stress ou de froid.

Comment savoir si les testicules sont bien descendus ?

Il n’est pas compliqué de vérifier que les testicules sont bien là – un examen visuel, voire au toucher, quand on change les couches, doit suffire.
Encore faut-il le faire au bon moment – en effet, la cryptorchidie doit être prise en charge tôt pour protéger la fertilité – autour de l’âge d’un an de préférence.
La vérification se fait normalement par le pédiatre : dès la naissance, puis à chaque visite pendant la première année.

Il peut cependant arriver que le médecin ait besoin de l’avis des parents. Si le testicule est oscillant, il aura pu être repéré pendant un bain, par exemple, mais être invisible lors de la visite.

Quels traitements en cas de cryptorchidie ?

Il faut d’abord voir pourquoi le ou les testicules ne sont pas à leur place. Selon la cause de l’absence des testicules, le traitement sera naturellement différent.

  • Si les testicules sont retenus dans le bassin, ou s'ils sont ectopiques, le traitement consistera à les faire descendre jusqu’au scrotum et à les y fixer.
     
  • Si les testicules sont parfois présents, on peut attendre que le problème se résolve de lui-même : le testicule descend avant l’âge de trois mois dans la moitié des cas, et avant un an chez deux tiers des garçons.

Comment agir ?

Si vous trouvez que le testicule de votre enfant n’est pas à sa place dans le scrotum (les bourses), il est important d’en parler avec votre pédiatre, qui pourra évaluer l’intérêt d’une intervention pour les faire redescendre.

L’opération qui consiste à faire descendre les testicules et à les fixer dans le scrotum n’est pas compliquée, et normalement pas très douloureuse.
En revanche, elle demande un suivi parce qu’il arrive que les testicules s’atrophient après l’opération.

Initialement publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 29/09/2014 - 11h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 25/09/2014 - 12h26

Dr Françoise Mascart, Groupement belge des pédiatres de langue française. Association française d’urologie

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Mieux connaître les variations du développement sexuel Publié le 05/12/2017 - 15h25

On nous a longtemps parlé d’hermaphrodisme, d’intersexualité ou d’autres choses encore. Les enfants qui naissent avec des organes sexuels présentant à la fois des caractéristiques mâles et femelles ont toujours existé, mais leur prise en charge a rad...

Papa après la chimio, c'est possible ! Mis à jour le 11/03/2002 - 00h00

Les hommes traités par chimiothérapie anti-cancéreuse sont souvent atteints de stérilité. Pourtant un certain nombre d'entre eux produisent encore des spermatozoïdes fonctionnels qui peuvent être prélevés et utilisés pour une fécondation 'in vitro' g...

Quand la puberté débute trop tôt Mis à jour le 31/01/2006 - 00h00

Chez certains enfants, la puberté se manifeste avec de l'avance. Par exemple, au lieu de débuter vers 11 ans chez les filles, elle se déclare parfois avant même l'âge de 8 ans. À noter que ce phénomène semble plus fréquent qu'auparavant … Après avoir...

Plus d'articles