PUBLICITÉ

Faut-il abolir claques et fessées ?

Mise à jour par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 25/06/2013 - 16h54
-A +A

La réponse est clairement oui, claques et fessées doivent disparaître. Rien ne justifie ces châtiments corporels proférés à l’encontre de nos enfants. En France, une campagne est en cours pour demander leur interdiction. Nous en avons profité pour interroger Edwige Antier, célèbre médecin-pédiatre et auteur du livre "l'autorité sans fessée".

PUB

Qui sont ces parents qui recourent aux violences éducatives ordinaires ?

Dr Edwige Antier : Une enquête réalisée en 2007 par l’Union des familles en Europe relève l’incohérence du raisonnement : alors que 87 % des parents français affirment avoir déjà donné une fessée ; ils sont conscients de l’inefficacité de cette dernière en étant 85 % à déclarer que les enfants sont mal élevés.

Quel est l’intérêt de ces violences éducatives ordinaires ?

Dr Edwige Antier : Aucun, ils ont des effets néfastes sur le développement et le comportement des enfants ; des études sortent chaque mois, aux États-Unis surtout, qui montrent les effets négatifs sur le comportement des enfants et sur leurs capacités d’apprentissage, comme à développer de l’empathie envers autrui. En imagerie médicale par IRM, on montre comment les enfants qui ont reçu claques et gifles ont un hippocampe moins développé (partie du cerveau impliquée dans la régulation de l'humeur, la mémoire et l'apprentissage) et d’autres zones du cerveau.

Initialement publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 02/07/2013 - 06h54 et mis à jour par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 25/06/2013 - 16h54

Interview du Dr Edwige Antier, médecin-pédiatre et auteur en 2010 de « L'autorité sans fessées », Editions Robert Laffont.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
clamorossa

Je suis contre tout châtiment corporel envers les enfants! Malgré tout, je pense qu'une fessée bien placée n'est pas superflue surtout lorsque l'enfant refuse tout signe d'autorité, et manque de politesse envers un adulte!!
Une fessée peut agir comme un électrochoc et éviter d'en arriver pour certains parents à des moyens extrêmes d'éducation!
Je vois quelques parents autour de moi qui galère, ils se font littéralement marché dessus par leurs enfants...ne s'en sortent pas et n'ont pas une minute de tranquillité!! Est ce mieux!!??
J'ai moi même reçu plus que des fessées dans mon enfance et je ne suis pas pour autant retardé mental, ni perturbé psychologiquement! J'ai une vie de famille très paisible et un bon travail dans lequel je m'épanoui chaque jour! Alors, arrêtons de nous rabâcher les oreilles et de nous culpabiliser lorsqu'on donne une fessée bien méritée à nos enfant! Je répète que ça ne doit pas être une habitude, sinon la fessée n'a plus aucun sens...non, juste un geste qui montre que l'enfant à vraiment dépassé les bornes...et qu'il sache que là, il doit changer de comportement!
Voilà mon opinion!!

Ani

Je ne suis pas du tout d'accord avec cette analyse, certes donner une fessée avec violence c'est mal, mais moi je parle comme quelqu'un qui a reçu des fessées de la part de mes parents. Ça ne m'a pas empêché de grandir, d'aimer, d'être empathique, ni de me développer!!! ça dépend du contexte, mon père que j'aimais beaucoup, m'a donné des fessées, ça m'a permis au contraire d'avoir du respect, d'avoir de la crainte qu'il fallait dans ma vie, ce qui fait que même dans ma vie professionnelle j'ai le respect envers mes aînés et mes responsables. Donc le fait que la fessée fait des enfants avec un faible développement de l'hippocampe me semble exagéré, car je ne suis pas d'humeur changeant plutôt du contraire. Moi je pense que la fessée aide l'enfant à ne plus faire ce pourquoi il a été puni, en tout cas ça a été mon cas, et croyez-moi j'en ai reçu des fessées!!

PUBLICITÉ
A lire aussi
A quoi sert l'autorité parentale ? Publié le 08/06/2015 - 15h42

De l'autorité, tout le monde en parle… Le thème est récurrent dans l'éducation. Enseignants et parents se trouvent tour à tour accusés de manquer d'autorité. Et le manque d'autorité n'a pas bonne presse : il véhicule l'idée de parents incapables et d...

Plus d'articles