PUBLICITÉ

Escherichia coli O157H7: la bactérie qui fait peur...

Publié par Nicolas Rousseau, diététicien nutritionniste le 09/09/2009 - 00h00
-A +A

Une récente intoxication alimentaire dans un établissement de soins à Ypres met une nouvelle fois le projecteur sur la nécessité de l'hygiène en cuisine. Car certaines bactéries des "mains sales", comme le coli O157H7 responsable de l'intoxication peuvent réellement menacer la santé.

PUB

Le vendredi 8 août dernier 5 personnes, pensionnaires d'une maison de soin à Ypres, ont été victimes de colite hémorragique. La gravité de l'affection a nécessité l'hospitalisation de quatre d'entre elles et ces personnes sont encore sous surveillance médicale.

Un bon indicateur d'hygiène

Les résultats d'analyse ont confirmé qu'il s'agissait d'une toxi-infection due au COLI O 157H7. Cette bactérie véhiculée entre autres par la viande crue ou mal cuite peut se retrouver aussi dans les eaux de surface ou des déjections animales.
Lorsque la viande est hachée, le processus peut répartir la bactérie dans toute la viande. Les fruits et les légumes crus sont parfois aussi contaminés dans les champs, par la terre ou le fumier mal composté, l'eau, les erreurs de manipulation et les animaux sauvages.
Enfin, elle se transmet aussi d'une personne à une autre, notamment en l'absence de lavage des mains.

Un microbe redoutable

Classiquement, les bactéries de type Coli sont responsables de diarrhées et se soignent assez facilement. Pour le O157H7, la situation est toute autre.
Les symptômes peuvent se manifester dans l'espace de quelques heures et jusqu'à dix jours après l'ingestion de la bactérie. Ils se caractérisent par de fortes crampes abdominales. Certaines personnes peuvent avoir une diarrhée sanglante (colite hémorragique).
La plupart des personnes atteintes récupèrent après 7 à 10 jours, mais jusqu'à 15% peuvent être atteintes du syndrome hémolytique et urémique, une maladie inhabituelle du rein et du sang qui est… mortelle ou laisser d'importantes séquelles, en particulier chez les personnes sensibles (seniors, jeunes enfants…). Bref, ce type d'infection est toujours prise très au sérieux!

Publié par Nicolas Rousseau, diététicien nutritionniste le 09/09/2009 - 00h00 Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Barbecue : prudence avec la viande hachée Publié le 21/06/2016 - 11h36

C'est l'été, profitons de la cuisson au barbecue. Mais soyez prudent si vous choisissez d'y faire cuire la viande hachée de vos hamburgers. Pour que la bactérie Escherichia coli ne perturbe pas la suite de votre week-end, respectez quelques règles.

Plus d'articles