PUBLICITÉ

Entre 40 et 50 ans, la ménopause aussi dans la tête

Publié par Dr Catherine Solano le 31/08/2009 - 00h00
-A +A

La vie d'une femme passe par des étapes très différenciées: apparition des règles et des cycles, période de fertilité, grossesses, allaitement, ménopause, le passage du temps pose des jalons dans le corps et dans la tête des femmes. Entre la quarantaine et la cinquantaine, cette décennie ressemble à un cap à passer...

PUB

Entre 40 et 50 ans, des changements hormonaux dès la préménopause:


À partir de 40 ou 45 ans selon les femmes, quelques années avant l'arrêt des règles, une irritabilité s'observe fréquemment associée à des troubles du sommeil,. La diminution de la progestérone qui survient progressivement avant la ménopause elle-même en est la cause principale. Un peu plus tard, la femme peut se sentir souvent fatiguée, sans énergie ce qui est plutôt dû à la baisse des estrogènes. La diminution de libido peut bien sûr être associée à ces éléments. Elle n'est pas spécifiquement due à la ménopause, mais plutôt à la diminution lente du taux de testostérone qui commence très tôt, dès 30 ans, chez les femmes comme chez les hommes. Mais les hormones ne sont pas seules en cause pour expliquer les changements.

Le syndrome du nid vide


Quand une femme a investi une grande partie de son énergie dans le maternage et l'éducation des enfants, leur départ, qui survient souvent autour des 40/50 ans et à la période de la ménopause, peut entraîner une sensation de vide très profond. Pour certaines femmes, il est difficile de trouver une nouvelle dynamique, plus centrée sur soi. Pour d'autres, c'est une libération: enfin du temps pour soi, enfin la possibilité de réaliser ce que l'on n'a jamais pu faire: jouer d'un instrument de musique, faire partie d'une chorale, se mettre à la peinture, voyager...

Publié par Dr Catherine Solano le 31/08/2009 - 00h00 "Is Wellbeing U- Shaped over the Life Cycle?" David G. Blanchflower , Andrew J. Oswald Department of Economics University of Warwick UK August 14th , 2006.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
La pilule abaisse-t-elle le désir sexuel? Publié le 09/09/2011 - 10h21

D'après certains médecins, le désir sexuel ne peut qu'augmenter sous pilule. En effet, les femmes, à l'abri d'une grossesse non désirée, ne s'angoissent plus à l'idée de faire l'amour et se sentent donc libérées d'un grand poids, laissant la place à...

Plus d'articles