PUBLICITÉ

Enfant constipé, enfant obèse

Publié par Dr Philippe Presles, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 06/12/2005 - 00h00
-A +A

Un nouveau facteur pouvant indiquer un risque accru d'obésité chez les enfants vient d'être mis en évidence. Il s'agit de la constipation. En effet, les problèmes de surpoids semblent plus fréquents chez les enfants constipés.

PUB

L'obésité représente un véritable problème de société, d'autant plus inquiétant qu'il se répand très largement chez les enfants. Tout doit être fait pour freiner cette épidémie. Dans ce domaine, tout indice suggérant un risque accru de développer un surpoids peut se révéler très précieux, car il permet la mise en place précoce de mesures préventives ciblées ou personnalisées. Une relation entre obésité et constipation a déjà été suggérée, mais les preuves manquaient jusqu'à présent. Une nouvelle étude vient de confirmer une telle association : son objectif était d'évaluer l'incidence de l'obésité chez des enfants souffrant de constipation, comparativement à un groupe d'enfants témoins. Plus de 700 enfants âgés de 4 à 18 ans et consultant pour un problème de constipation ont été recrutés. Après analyse des différentes données recueillies (indice de masse corporelle, état de santé, sexe, etc.), les auteurs constatent que l'obésité est plus fréquente chez les enfants constipés : 22,4% des enfants constipés sont obèses, contre 11,7% des enfants n'ayant pas de trouble du transit. Cette association est observée tant chez les filles, entre les âges de 8 et 18 ans, que chez les garcons, entre 4 et 18 ans. Toutefois, elle est plus souvent présente chez les garcons : 25% des garcons constipés sont obèses, contre 19% des filles constipées. Dans le groupe témoin, on retrouve également davantage de problèmes de surpoids chez les garcons : 13,5% des garcons sont obèses contre 9,8% des filles.Selon les chercheurs, le mode alimentaire représenterait le facteur majeur reliant ces deux affections. Une alimentation déséquilibrée étant le plus souvent pauvre en fruits et en légumes, les apports en fibres alimentaires sont insuffisants. Or, une faible teneur alimentaire en fibres suffit à provoquer une constipation. Une mauvaise alimentation peut donc être responsable d'une surcharge pondérale et d'une constipation. En pratique, chez tout enfant souffrant de constipation, il convient d'évaluer son risque d'obésité et, le cas échéant, de mettre en place précocement un programme de prévention. Soulignons qu'un manque d'activité physique (qui représente aussi un des facteurs de risque de l'obésité), peut également se répercuter sur le transit intestinal…

Publié par Dr Philippe Presles, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 06/12/2005 - 00h00 Pashankar D. et coll., Pediatrics, 11- : 377-80, 2005.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Ados : multiplier les régimes décuple les kilos ! Mis à jour le 13/01/2004 - 00h00

L'obésité touche gravement les enfants. Eux aussi ripostent en s'imposant des régimes. Mais au final, il semblerait que les effets obtenus soient à l'opposé de ceux attendus : plus ils suivent des régimes, plus ils prennent du poids !

Autisme, poids de naissance et prématurité Publié le 24/02/2014 - 09h05

Plusieurs études montrent le lien qui existe entre autisme d'une part, et poids faible à la naissance et/ou prématurité d'autre part. Pour des raisons encore inconnues, cette concordance varie chez les filles et chez les garçons.

Plus d'articles