PUBLICITÉ

En voiture, les chiens aussi ont leur ceinture

Publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 08/07/2008 - 00h00
-A +A

Que conducteur et passagers doivent boucler leur ceinture de sécurité en voiture, tout le monde le sait. Pour les animaux, c'est moins évident! Et pourtant, cela ne les protégera pas seulement eux: vous aussi, vous avez à y gagner.

PUB

Les animaux aussi bouclent leur ceinture de sécurité en voiture!

Il existe des systèmes d'attache, sortes de ceinture de sécurité spécialement adaptées pour protéger les animaux en cas d'accident de voiture. De tels équipements sont en vente en grande surface ou dans les magasins spécialisés au prix d'environ 5 à 10 euros.

Mais le fait d'attacher son animal à l'intérieur de la voiture présente deux autres intérêts non négligeables:
1) Ceinturer son animal l'empêche de circuler dans l'habitacle et de venir gêner le conducteur, ce qui limite le risque d'accident.
2) En cas d'accident, un animal attaché diminue les risques pour les autres. En effet, en cas de choc à 50 km/h, un chien de 50 kg non attaché se transforme en projectile de 500 kg dans l'habitacle.
Il n'est pas inutile de rappeler que ce phénomène est valable pour tout passager à l'arrière. Autrement dit, une personne assise à l'arrière qui ne boucle pas sa ceinture de sécurité met davantage en danger la vie des personnes installées à l'avant du véhicule. Selon une étude de la Sécurité Routière francaise publiée en février 2008, un passager arrière non attaché multiplie par 5 le risque d'être tué des passagers à l'avant en cas d'accident!

Exigez que tout le monde, sans exception, s'attache dans votre voiture!

De quoi exiger sans concession que toute personne s'attache à l'arrière de votre véhicule: amis, conjoints, parents, enfants, collègues, etc. De la même facon, attachez-vous systématiquement lorsque vous montez en voiture, et même à l'arrière d'un taxi!
Pour les moins altruistes, sachez que le fait d'attacher sa ceinture de sécurité à l'arrière diminue le risque d'accident mortel de 44%.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 08/07/2008 - 00h00 Communiqué de presse MMA, Zérotracas, juin 2008; Université de Grenade, janvier 2008 et Sécurité Routière, février 2008; (1) Pearlman, Am. J. Obstet. Gynecol., avril 2008.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Plus d'articles