PUBLICITÉ

La dyslexie: mieux la comprendre pour qu'elle soit mieux vécue

Article créé le 07/11/2011 - 11h16 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 07/11/2011 - 11h17
-A +A

La Fondation dyslexie lance une campagne d'information pour améliorer la connaissance de ce sujet… et donc le vécu de ceux qui en souffrent.

PUB

La dyslexie: un handicap pendant toute la scolarité

A l'heure actuelle, le système scolaire belge ne tient compte de la dyslexie que jusqu'à la fin de l'enseignement fondamental. Pourtant, selon les chiffres de la Fondation Dyslexie, un à deux élèves par classe jusqu'au secondaire, voire même jusqu'à l'université, en est toujours victime. Avec à la clé des difficultés, et surtout des injustices: si un élève, à cause de sa dyslexie, met plus de temps à lire l'énoncé d'un problème, il sera désavantagé dans toutes les matières par rapport à ceux qui l'entourent. Les conséquences négatives sont faciles à imaginer: notes moins bonnes, stress plus important, orientation éventuelle vers des filières qui ne sont pas les bonnes, etc.

 

Comment réagir à la dyslexie?

Le plus enrageant, c'est que la dyslexie a ses solutions. Avec l'aide d'un ou d'une thérapeute pour trouver les bonnes manières d'apprendre, un dyslexique peut surmonter tous les obstacles. Il est vrai que le traitement n'est pas facile parce que chaque dyslexique a besoin d'un suivi personnalisé… Mais avec du temps, de l'aide et du courage, la dyslexie peut n'être qu'un mauvais souvenir.

Si vous cherchez des informations sur la dyslexie, ou si vous êtes concerné et avez besoin d'aide, n'hésitez pas à consulter le site www.fondation-dyslexie.org.

 

Billet initialement publié le 07/11/2011 - 11h16 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 07/11/2011 - 11h17
Ce billet fait partie du blog : Le blog de la Rédaction
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
lkqrjfgzejkfgd…

La dyslexie est une des conséquences de l'hétérophorie. C'est causé par une petite malformation des muscles oculomoteurs, le plus souvent le muscle oblique inférieur et aussi l'oblique supérieur. L'hétérophorie est très fréquente mais, chez les dys, il y a action verticale et rotatoire d'un muscle oculomoteur. Les yeux des hétérophoriques dévient soit en haut et en dedans soit en haut et en dehors. Le lien entre dyslexie et les yeux a été fait il y a fort longtemps. Malheureusement de grandes découvertes ont été oubliées, notamment Cuignet (1875), Magnus (1924), Hugonnier (1959) et Hermann von Helmholtz (1867). Plus d'infos là (à partir du message n°25 Pseudo Lohitzun ou Lohizun):
http://blog.legardemots.fr/post/2007/06/21/Dyslexie

PUBLICITÉ
A lire aussi
La dyslexie mieux comprise Publié le 06/02/2014 - 10h37

Si la dyslexie se manifeste essentiellement à la lecture et à l'écrit, elle trouve apparemment son origine à l'oral… La vitesse de traitement des sons serait, en effet, plus lente chez les dyslexiques.

Plus d'articles