PUBLICITÉ

Douleur colique et allergie chez le nourrisson : y a-t-il un lien ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 02/01/2014 - 17h27
-A +A

Quand un bébé pleure après avoir bu son biberon et présente manifestement une colique, il est possible - mais pas garanti - que cela soit le signe d'un terrain allergique.

PUB

Les coliques et l'atopie

Certains nourrissons pleurent, voire se tordent de douleur après leur biberon. D'autres sont simplement mécontents et expriment un réel inconfort. Quand les pleurs durent longtemps, que les bébés grimacent et deviennent rouges, et que l'on ne trouve aucune autre cause à ces douleurs (comme un reflux gastro-oesophagien), on parle alors de coliques du nourrisson.

Les causes en sont encore relativement mal connues.

Certains auteurs ont aussi évoqué la possibilité que ces coliques soient liées à un terrain allergique, notamment à une allergie aux protéines de lait.

Bébé allergique ou pas ?

Cependant, les études les plus récentes et menées sur de nombreux enfants tendent à démontrer que les allergiques ne sont pas plus nombreux parmi les bébés qui ont fait des coliques. Celles-ci seraient en fait un mécanisme lié à celui de la migraine. Une flore intestinale non-optimale pourrait aussi être pointée du doigt.

Que faire en cas de coliques ?
Tous ces résultats montrent que les coliques du nourrisson sont l'objet de beaucoup de recherches... Mais cela ne va pas consoler les parents qui échouent à calmer leurs bébés, parfois pendant des heures. Les solutions proposées sont encore très simples : massages, câlins, application de chaleur (bouillotte) sur le ventre. Des compléments alimentaires à base de probiotiques, spécialement adaptés aux nouveaux-nés, peuvent aussi être conseillés.

Changer de lait peut apporter un mieux, mais attention, il faut laisser au bébé quelques semaines entre chaque changement pour lui laisser la possibilité de s'adapter.

Initialement publié par Adaptation Pierre Dewaele, journaliste médical et scientifique le 21/01/2002 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 02/01/2014 - 17h27

Kalliomäki M et al. Arch Dis Child 2001 ; 84 : 349-350. Castro-Rodriguez, JA et al., Pediatrics. - http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11581439# - 2001 Oct;108(4):878-82. Romanello, S. et al., JAMA : the journal of the American Medical Association. -http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23592105# - 2013 Apr 17;309(15):1607-12. doi: 10.1001/jama.2013.747.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Pleurs excessifs : bébé digère mal Publié le 02/02/2016 - 15h44

Rien d'alarmant à ce qu'un nouveau-né pleure. En effet, c'est son seul mode de langage. En revanche, les pleurs excessifs traduisent généralement trois grands types de troubles : la faim, le sommeil et les difficultés digestives. Après les difficulté...

Plus d'articles