PUBLICITÉ

Donnons de l'air aux athlètes asthmatiques !

Publié par Adaptation Pierre Dewaele, journaliste médical et scientifique le 10/06/2002 - 00h00
-A +A

C'est au premier degré qu'il faut lire ce titre : l'asthme est souvent sous-diagnostiqué chez les athlètes. Or, des traitements efficaces existent. Ils pourraient transformer la vie de ces jeunes.

PUB

L'asthme ne se traduit pas toujours par la fameuse crise qui étouffe celui qui en est victime et qui émet des sifflements désespérés. Cette maladie peut être beaucoup plus insidieuse et se traduire par une simple toux nocturne, ou un essoufflement plus marqué après l'effort. Surtout, l'asthme peut toucher des jeunes apparemment en pleine santé, affectés sans le savoir par une pathologie qui les handicape.

Asthme sous-estimé donc sous-traité

L'ampleur de cette sous-estimation est très importante. Elle concerne, par exemple, 6% des étudiants déjà sportifs. Ce chiffre a été obtenu auprès d'une population de 801 athlètes universitaires qui ont bénéficié d'un dépistage sous la forme d'un questionnaire et d'une mesure respiratoire en fin d'effort (débit respiratoire de pointe). Un nombre équivalent d'entre eux étaient par ailleurs des asthmatiques connus, ce qui porte à 12% le nombre des étudiants concernés.

Des visites d'aptitude plus complètes

Ce constat est essentiel, chez ces jeunes passionnés par le sport et qui s'entraînent en conséquence. En effet, un asthme bien traité et bien équilibré peut se faire complètement oublier et devenir asymptomatique. C'est une vraie prise de conscience qui s'impose, notamment pour que les visites d'aptitude sportive amènent à poser les bonnes questions.

!! Attention !!cependant, certains traitements de l'asthme peuvent interféreravec les tests pour dopage. Ceci signifie que le jeune asthmatiqueamateur de sport devra posséder un certificat d'un médecin attestant de la nécessité du traitement qu'il suit.

Publié par Adaptation Pierre Dewaele, journaliste médical et scientifique le 10/06/2002 - 00h00 JM Becker et coll., Ann Allergy Asthma Immunol 2002 ; 88 : 380-384.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Athlètes : attention au risque de mort subite Mis à jour le 08/11/2005 - 00h00

La pratique d'un sport en compétition peut augmenter le risque de mort subite. Ce sur-risque n'est le plus souvent pas imputable au sport lui-même, mais découle d'une pathologie cardiaque sous-jacente. Pour pallier cet inconvénient majeur, les athlèt...

Asthme : 1 personne sur 3 gênée dans sa sexualité Mis à jour le 14/02/2006 - 00h00

Même si la sexualité se passe en grande partie dans la tête, les maladies physiques ont un retentissement parfois sous-estimé dans les troubles sexuels. Une étude vient de montrer que l' asthme en faisait partie …

Asthme, le piège des émotions Mis à jour le 27/09/2005 - 00h00

Les personnes souffrant d'un asthme d'origine allergique ont tout intérêt à éviter le stress. En effet, lors d'une crise, les émotions tendent à aggraver les symptômes. Parallèlement, la télé et les jeux vidéo sont également à éviter. Certes ces lois...

Performance du sportif : c’est dans les gènes ? Publié le 16/08/2016 - 12h41

"Nul" en sport ? C’est en partie à cause de vos gènes . Car la volonté et l’entraînement ne font pas tout. A la base de la performance des sportifs , il y a un environnement favorable mais aussi une prédisposition génétique . Mais chez les sportifs d...

Plus d'articles