PUBLICITÉ

Dépression saisonnière : la piste de la thérapie cognitivo-comportementale

Mise à jour par Stéphanie Koplowicz, Journaliste Santé le 31/01/2014 - 13h39
-A +A

Nous sommes 15 à 25% à être frappés par le blues de l'hiver quand les jours raccourcissent.

Nous perdons notre énergie et notre belle humeur et nous avons tendance à dormir et à manger davantage.

Pour 4 à 6% d'entre nous, quand ce blues revient chaque année à la même période (de septembre/octobre à avril/mai) avec une guérison complète en été, il s'agit d'une véritable dépression saisonnière.

PUB

Antidépresseurs et luminothérapie

La dépression saisonnière est causée par le manque de lumière et traitée à l'aide d'antidépresseurs et de la luminothérapie.

La luminothérapie (aussi appelée photothérapie) consiste à exposer le malade à une lumière d'une intensité d'au moins 5.000 lux à l'aide d'une lampe spécialement concue à cet effet. Cette technique permet de réduire de 60 à 80% les symptômes chez certaines personnes déprimées.

Comment soulager les autres?

C'est la question que s'est posée une équipe de psychologues américains qui a testé les effets de la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) sur un petit groupe de 61 personnes souffrant de dépression saisonnière.

Thérapie cognitivo-comportementale (TCC): la guérison par la parole

La TCC est une forme de psychothérapie par la parole déjà utilisée pour traiter les dépressions classiques.

Dans le cadre de d'une étude sur la dépression saisonnière menée en 2005, les chercheurs ont réparti leurs patients en quatre groupes.

  • Le premier comprenait 15 personnes qui ont suivi une TCC à raison de 1h30 deux fois par semaine. Cette TCC les incitait notamment à programmer des activités agréables, chasser leurs pensées négatives et changer de comportement pendant l'hiver,
  • le deuxième (15 personnes également) a associé TCC et luminothérapie,
  • le troisième (16 personnes) n'a été traité que par luminothérapie,
  • et le quatrième et dernier groupe a simplement été placé sur une liste d'attente (de 6 semaines) pour recevoir une luminothérapie.

Tous les malades ont été traités pendant l'hiver.

A la fin des différents traitements, les psychologues ont constaté que la TCC, seule ou associée à la luminothérapie, s'est révélée efficace pour soigner la dépression saisonnière.

80% des personnes (soit 12 malades) qui avaient reçu les deux traitements simultanément étaient en rémission.

Initialement publié par C. De Kock, journaliste santé le 17/01/2006 - 00h00 et mis à jour par Stéphanie Koplowicz, Journaliste Santé le 31/01/2014 - 13h39

Rohan, K. " A randomized controlled trial of cognitive-behavioral therapy, light therapy, and their combination for seasonal affective disorder ". News release, University of Vermont, octobre 2005; Winter depression recurrence one year after cognitive-behavioral therapy, light therapy, or combination treatment. Rohan KJ, Roecklein KA, Lacy TJ, Vacek PM. Department of Psychology, University of Vermont, 2009.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Déprime : et que la lumière soit ! Mis à jour le 26/12/2006 - 00h00

Dans la Bible, on parlait déjà de l'influence de la lumière et du soleil sur l'humeur et les instincts de l'être humain… Aujourd'hui, on le sait, la luminothérapie se révèle être un traitement très efficace contre le blues de l'hiver et contre d'autr...

Plus d'articles