La dépression mène-t-elle au cancer ?

Publié par Isabelle Eustache, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 30/08/2005 - 00h00
-A +A

La relation entre dépression et certaines autres maladies n'est pas évidente. Plusieurs études ont déjà démontré que la dépression pouvait augmenter le risque de maladies cardiovasculaires et d'infarctus du myocarde. En est-il de même pour les cancers ?

PUB

La dépression peut-elle représenter un facteur déclenchant ou aggravant du cancer ? Certains travaux ayant démontré une relation entre la dépression et certaines pathologies, comme les maladies cardiovasculaires par exemple, il était normal de se poser cette question à propos des cancers.

On estime que la dépression touche 15% de la population. Ce trouble de l'humeur fréquent entraîne un ralentissement des activités cognitives et motrices, avec un sentiment de grande fatigue, de tristesse et parfois d'irritabilité. Afin de déterminer si cette affection peut constituer un facteur de risque de survenue d'un cancer, des chercheurs danois ont suivi plus de 8.000 personnes âgées de 20 à 94 ans. Après analyse des données recueillies, ils n'ont trouvé aucune association entre la sévérité des symptômes dépressifs et le risque d'apparition d'un cancer.

En revanche, la dépression peut indirectement influencer le risque de cancer, comme par exemple par l'intermédiaire du tabac. En effet, le fait d'être déprimé pour un fumeur aggrave le risque d'apparition d'un cancer, car la dépression renforce le pouvoir cancérigène des substances toxiques contenues dans la fumée des cigarettes ou augmente l'intensité du tabagisme. Ici, la dépression engendre donc un comportement qui augmente le risque de cancer.

Qu'en est-il une fois le cancer déclaré ?

Les études permettant de répondre à cette question sont plus nombreuses et montrent effectivement qu'être dépressif influence négativement le pronostic d'un cancer. Au final, les symptômes dépressifs doivent être dépistés et pris en charge chez les personnes cancéreuses. Il n'est pas question de banaliser la dépression, sous prétexte qu'il est normal qu'un patient atteint d'un cancer soit déprimé. Au contraire, traiter toute dépression aide à lutter contre la maladie cancéreuse.

Publié par Isabelle Eustache, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 30/08/2005 - 00h00 American Cancer Society, 2005.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Pour les femmes, certaines périodes favorisent la dépression Mis à jour le 29/07/2008 - 00h00

Les hormones féminines influent sur beaucoup d'aspects de la santé, y compris sur les troubles de l'humeur comme la dépression. Les règles, la période qui suit les accouchements et la préménopause sont à risque pour une dépression; c'est bon à savoir...

Diabète et dépression: deux maladies liées Publié le 15/05/2012 - 11h38

Le diabète et la dépression sont deux maladies fréquentes... et fréquemment présentes chez une même personne . Une étude américaine menée sur plusieurs milliers de femmes vient de montrer que souffrir de diabète augmente le risque de dépression , et...

La douleur est un symptôme de la dépression Publié le 04/06/2013 - 13h08

Tristesse, perte d'intérêt, ralentissement, pensées suicidaires… sont des symptômes bien identifiés de la dépression. Beaucoup moins connues et donc peu prises en charge sont les douleurs corporelles comme des lombalgies ou l'arthrite. Or, ne pas rec...

Plus d'articles