PUBLICITÉ

Dépistage de la fatigue chez les patients cancéreux

Publié par C. De Kock, journaliste santé le 25/05/2004 - 00h00
-A +A

Le symptôme dont souffrent le plus fréquemment les patients cancéreux n'est ni la douleur, ni les nausées, mais la fatigue.

PUB

Les patients cancéreux sont davantage affectés par la fatigue que par la douleur ou les nausées. Près de 80% des personnes atteintes d'un cancer sont confrontées à une forme d'épuisement. Cette fatigue lourde, accablante, qui peut durer des jours, des semaines, voire plusieurs mois, finit par détériorer profondément la qualité de vie du malade et de sa famille. Alors que les médecins citent souvent en premier lieu la douleur ou l'abattement moral comme effets secondaires majeurs du cancer, les patients eux-mêmes estiment que la fatigue associée à leur maladie est beaucoup plus pénible. 60 à 90% des patients traités par chimiothérapie se plaignent de fatigue. Chez les patients traités par radiothérapie, ce pourcentage atteint 75 à 100%.

Pas qu'un effet secondaire inévitable

Pendant de nombreuses années, cette fatigue a été considérée comme un prolongement indissociable de la maladie, un effet secondaire inévitable du traitement. Cette sous-évaluation du phénomène explique pourquoi 35% seulement des oncologues estiment que cette forme extrême de fatigue doit être traitée.

Pour que les choses changent à cet égard, un groupe de travail a été créé: le Workgroup Against Cancer Fatigue (WACF). Il entend sensibiliser les médecins et l'ensemble des dispensateurs de soins afin de les amener à mieux identifier cette fatigue et à la reconnaître comme une conséquence du cancer ou du traitement anticancéreux. La fatigue peut en effet être traitée efficacement lorsque sa cause est connue, sans devoir nécessairement recourir à des médicaments.

A l'initiative du WACF, des instruments de mesure, sous la forme e.a. d'un questionnaire, ont aussi été mis au point pour dépister la fatigue liée au cancer et évaluer son intensité. Si le malade présente un état de fatigue imputable au cancer, il recoit une brochure d'information et est éventuellement orienté vers une session d'information sur la fatigue. Cette session lui enseignera notamment d'où vient sa fatigue et lui fournira divers conseils pour apprendre à économiser son énergie et donc à réduire sa fatigue. L'accent est également mis sur l'importance de l'entraînement physique et des programmes de revalidation adaptés pour patients cancéreux.

Un dépistage actif

Afin de mieux cerner le phénomène de la fatigue liée au cancer, les services oncologiques de 47 centres hospitaliers dans tout le pays offrent un dépistage actif de la fatigue à leurs patients cancéreux dans la semaine du 24 au 28 mai. Les hôpitaux qui prennent part à cette action n'interrogeront que les patients séjournant dans leur service d'oncologie pendant la semaine de dépistage. Quant aux patients qui ne nécessitent pas d'hospitalisation à ce moment-là, ils pourront s'adresser à leur médecin après la semaine de dépistage s'ils désirent faire évaluer leur fatigue. Une autre option consiste à mesurer vous-mêmes votre fatigue en effectuant un test tout simple proposé sur le site Internet www.fatigue.be.Abonnez-vous gratuitement à la newsletter e-santé !Site Fédération Belge contre le Cancer

Publié par C. De Kock, journaliste santé le 25/05/2004 - 00h00 Source: Communiqué de presse du WACF, mai 2004.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Cancer et fatigue : pas une fatalité ! Mis à jour le 02/03/2002 - 00h00

Nous entamons cette semaine une série de quelques articles au sujet de la fatigue chez le patient cancéreux. Le sujet paraît pour le moins évident, tellement évident que chacun croit, médecin spécialiste et généralistes compris, que cette fatigue est...

Fatigue et cancer: Les causes Publié le 24/10/2011 - 11h13

Reconnaître la fatigue due au cancer et ses causes constitue déjà le premier pas vers une prise en charge efficace et spécifique.

La fatigue : un symptôme du cancer... Mis à jour le 27/09/2005 - 00h00

Au cours d'un cancer, la fatigue est un symptôme très fréquent. A tort, il est le plus souvent négligé, considéré comme une fatalité, et non pris en charge. Or la fatigue est invalidante, altère la qualité de vie, favorise la dépression et peut même...

Fatigue et cancer (3) : Les prises en charge Mis à jour le 18/03/2002 - 00h00

Dernier volet de notre série consacrée à la fatigue due au cancer : les traitements. Ils seront parfois difficiles à mettre en Œuvre mais viseront de prime abord à corriger les causes.

Plus d'articles