PUBLICITÉ

Crèmes à la cortisone : bien les utiliser !

Mise à jour par Barbara Delbrouck, journaliste santé le 19/04/2016 - 12h25
-A +A

Les crèmes à la cortisone font souvent l’objet d’excès : elles suscitent une phobie exagérée chez certains et sont utilisées de manière abusive par d’autres. Précieuses pour le traitement de nombreux problèmes de peau, elles comportent aussi des risques si elles ne sont pas utilisées à bon escient. Nous faisons le point !

PUB

Crèmes à la cortisone : dérivés d’une hormone naturelle

Les « dermocorticoïdes » sont des crèmes à base de cortisone. Cette substance (aussi appelée corticoïde) est en fait un dérivé synthétique d’une hormone naturelle que nous sécrétons tous les jours : le cortisol. Cette hormone a un rôle essentiel dans la régulation de certaines grandes fonctions de notre organisme, notamment les défenses immunitaires et l’inflammation.

Les crèmes à la cortisone ont plusieurs propritétés très utiles en dermatologie :

  • Un effet anti-inflammatoire : elles inhibent les médiateurs de l’inflammation dans l’organisme et agissent sur ses manifestations: gonflements et démangeaisons
  • Un effet immunosuppresseur : elles inhibent localement l’action du système immunitaire, ce qui les rend très utiles pour les traitement des maladies de peau auto-immunes ou allergiques, liées à un dérèglement du système immunitaire
  • Un effet antiprolifératif : elles empêchent localement la multiplication des cellules, ce qui est par exemple idéal pour le traitement des chéloïdes (excès de tissu cicatriciel formant une cicatrice bombée)

Dermocorticoïdes : quelles indications ?


Impossible de lister toutes les indications des crèmes à la cortisone. On peut citer quelques maladies de peau auto-immunes ou allergiques, telles que le psoriasis, la dermatite atopique, le vitiligo, la pelade, l’eczéma de contact…  Les dermocorticoïdes sont aussi indiqués pour le traitement des chéloïdes (cicatrices bombées) et de la dyshidrose, des petites cloches aux mains qui s’apparentent à de l’eczéma.

Les crèmes à la cortisone comportent également des contre-indications. Il ne faut surtout pas les utiliser en cas d’infections locales de la peau telles que l’herpès, l’acné, les abcès, les mycoses… Leur action immunosuppressive peut favoriser la dissémination des agents infectieux et mener à une surinfection. Il faut également éviter d’en appliquer sur le visage si vous souffrez de couperose.

Initialement publié par Barbara Delbrouck, journaliste santé le 19/04/2016 - 12h25 et mis à jour par Barbara Delbrouck, journaliste santé le 19/04/2016 - 12h25

Dr Françoise Poot, dermatologue à l’Hôpital Erasme

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Cortisone : attention aux effets indésirables ! Publié le 21/03/2017 - 11h09

Très efficaces, les corticoïdes permettent de soulager les symptômes ou de guérir de nombreuses maladies. Avant de les prescrire, le médecin doit, néanmoins, informer des multiples effets indésirables – plus ou moins graves – qu’ils peuvent induire.

Et si c’était une allergie aux bijoux ? Mis à jour le 01/03/2017 - 15h02

Vous avez craqué pour un joli bracelet… Mais au bout de quelques jours, catastrophe : votre poignet est tout rouge, démange et suinte ! Pas de panique, vous êtes probablement victime d’un eczéma de contact . Voici les solutions.

Plus d'articles