PUBLICITÉ

Comment atténuer un syndrome de décalage horaire ?

Mise à jour par Dr Philippe Presles le 14/08/2014 - 12h22
-A +A

Tourisme ou déplacement professionnel, le syndrome du décalage horaire vous guette.

Comment fonctionne notre rythme jour-nuit ?

Quels sont les symptômes du décalage horaire ?

Et comment faire pour en minimiser les inconvénients ?

PUB

Le syndrome du décalage horaire

Il résulte du passage d'un certain nombre de fuseaux horaires en un bref laps de temps.

Les symptômes caractéristiques sont : insomnies ou hypersomnie, fatigue, troubles de la concentration, irritabilité et troubles gastro-intestinaux.
Ces symptômes sont bien différents de ceux qui résultent d'un vol de longue durée sans traversée de fuseaux horaires (maux de tête, sécheresse des muqueuses).
Ce syndrome de décalage horaire peut être provoqué tant par des vols vers l'est que vers l'ouest.

Le degré du syndrome dépend du nombre de fuseaux horaires traversés, de la direction, de l'âge et des horaires de départ et d'arrivée. Par ailleurs, on note que les personnes "du soir" (les couche-tard) souffrent généralement moins du décalage horaire que les personnes "du matin", les lève-tôt.

A quoi est dû le syndrome du décalage horaire ?

Il est dû à la lenteur d'adaptation de l'horloge biologique au nouveau fuseau horaire. Notre horloge biologique (ou rythme veille/sommeil) est régulée par la mélatonine, hormone sécrétée par une glande située dans le cerveau. La sécrétion de mélatonine varie sous l'influence de la lumière et de l'obscurité. Elle est produite le soir, atteint un pic maximal au milieu de la nuit puis redescend le matin à un niveau très faible. Changer brusquement d'horaire perturbe ce rythme dont la réadaptation s'effectuera plus ou moins rapidement.

En fonction du nombre de fuseaux horaires traversés, il faut parfois 6 à 8 jours pour que toutes les fonctions de l'organisme retrouvent un rythme normal. Mais les problèmes de sommeil par exemple se limitent généralement à 2-3 jours.

Globalement, on considère qu'il faut un jour par fuseau traversé pour s'adapter au rythme jour-nuit local.

Par ailleurs, on constate que l'adaptation après un vol vers l'ouest est plus facile qu'après un vol vers l'est, car vers l'ouest, l'horloge biologique s'allonge au-delà de 24 heures, ce qui est mieux accepté par l'organisme qu'un raccourcissement du cycle.

Initialement publié par Dr Philippe Presles le 09/12/2008 - 00h00 et mis à jour par Dr Philippe Presles le 14/08/2014 - 12h22

Journal international de médecine, www.jim.fr, 25 novembre 2008.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
La série de l'été : Le jet-lag Mis à jour le 16/07/2002 - 00h00

Le décalage horaire est inhérent aux vols long-courriers. Il faut s'y préparer car 3 personnes sur 4 en souffrent. Il est toutefois possible de diminuer son effet en suivant ces quelques conseils…

Mélatonine et décalage horaire Publié le 18/08/2017 - 10h32

La mélatonine est une hormone cérébrale qui règle notre horloge interne, c'est-à-dire notre rythme veille/sommeil. En toute logique, elle pourrait être utile pour lutter contre certains troubles du sommeil ou contre le décalage horaire (" jet-lag ")....

Plus d'articles