PUBLICITÉ

Les clés du bien vieillir: entre 25 et 50 ans (première partie)

Publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 08/03/2010 - 00h00
-A +A

Dès 25 ans, nos sécrétions hormonales commencent à faiblir et nous en ressentons les conséquences sur notre silhouette, notre humeur et la qualité de notre peau. Comment contrer ce phénomène et s'assurer de bien vieillir lorsque l'on a entre 25 et 50 ans? Voici les recommandations du Dr François Turmel*.

PUB

1) Veillez à un bon équilibre alimentaire

  • Faites des repas en nombre suffisant: minimum 3 avec un petit-déjeuner copieux comprenant un apport en protéines et un dîner léger.

  • Mastiquez longuement. Cette étape est essentielle à la digestion et contribue au signal de satiété.

  • Consommez beaucoup de fruits et légumes pour leurs vitamines et minéraux.

  • Mangez des fibres alimentaires pour le transit intestinal et la prévention des maladies coliques (céréales complètes de préférence, légumes et légumineuses...).

2) Pratiquez une activité physique ou sportive régulière 


La sédentarité imposée par notre mode de vie actuel est un véritable ennemi à combattre.

  • Pratiquez une activité physique d'une durée d'au moins ¾ heure 3 fois par semaine.

  • Marchez tous les jours: petits trajets à pied, prenez les escaliers au lieu des escalators ou ascenseurs, etc.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 08/03/2010 - 00h00 * Dr François Turmel, médecin esthétique, diplôme inter-universitaire Obésité, vieillissement et esthétique des tissus superficiels, Président de l'Institut national de formation sur la prévention du vieillissement.(infoprev.typepad.com).
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Les clés du bien vieillir : entre 50 et 65 ans Publié le 14/06/2016 - 11h22

À partir de 50 ans, nous constatons une baisse de la vitalité, un relâchement cutané, des rides de plus en plus prononcées, contre lesquels il existe des solutions. Les radicaux libres qui sont des molécules toxiques pour nos cellules sont responsabl...

Pellicules: luttez contre le stress Mis à jour le 04/11/2011 - 12h40

Le stress est un des facteurs importants qui favorisent l’aggravation des pellicules . Quels sont les autres facteurs sur lesquels on peut jouer? Et sinon, comment diminuer son niveau de stress pour venir à bout des pellicules ou potentialiser l’effi...

Plus d'articles