PUBLICITÉ

La ceinture lombaire en question

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 28/05/2014 - 15h36
-A +A

Certains sportifs ont pris l'habitude de se fixer une ceinture de maintien autour de la taille. Parfois contre l'avis de leur médecin.

Qui a tort, qui a raison ?

Quelle est l'efficacité des ceintures de maintien lombaire ?

PUB

A la fin de sa carrière, la joueuse de tennis Steffi Graf se présentait sur les courts arborant une ceinture lombaire. A la manière des haltérophiles, elle voulait ainsi se protéger des risques de hernie discale.

Pour elle, c'était aussi une façon de soutenir sa colonne vertébrale. Car les disques n'ont pas pour seule mission d'amortir les chocs. Ils font également office de ligaments. Avec le temps, ces disques s'écrasent ce qui n'a pas seulement pour effet de nous faire perdre quelques centimètres au niveau de la taille. Cela induit aussi une instabilité du rachis avec des glissements et des blocages que l'on tente précisément de contenir avec ce genre de ceinture. Pratique ! Cependant beaucoup de médecins mettent en garde contre cette habitude. Ils craignent qu'en remplaçant les muscles chargés du gainage, on favorise leur affaiblissement.

La ceinture lombaire peut être utile !

Tout le débat consiste à savoir si les orthèses participent à résoudre le problème d'instabilité ou au contraire à l'enraciner par le biais d'une fonte musculaire malheureuse. Des chercheurs français ont mené une étude originale sur le sujet (1). Ils ont réuni vingt sujets indemnes de toute pathologie lombaire qui devaient porter une orthèse pendant toute la journée pendant trois semaines. La force musculaire était mesurée par dynamométrie avant et après la durée de l'étude. On comparait ensuite les performances avec celles de neuf sujets d'un groupe-témoin. Résultats ? Aucun ! On n'a remarqué aucune différence de force. Seuls les muscles extenseurs perdaient un peu de leur capacité d'endurance, exactement comme le feraient les muscles des jambes d'un athlète qui arrêterait de courir. Mais cela n'affecte pas le maintien de l'équilibre. Une étude plus récente a cependant pointé une diminution des muscles après port de la ceinture pendant 4 ou 8 semaines.

Par ailleurs, l'efficacité des ceintures lombaires a été démontrée : la douleur diminue plus vite chez les personnes qui portent ces ceintures que chez les autres (3).

Conclusion : il n'y a pas de risque à long terme de se fragiliser le dos en portant une ceinture pendant quelques jours. On pourrait même aller plus loin et faire de l'orthèse un allié dans la revalidation des patients lombalgiques dans la mesure où elles contribuent à diminuer les douleurs et permettent la réalisation de mouvements qui stimuleront la musculature. Un lombalgique qui accepte de reprendre son sport muni d'une ceinture un peu souple qui le maintient correctement a donc plus de chances de bien renforcer ses muscles lombaires que son collègue qui resterait inactif, tant que le port de la ceinture ne se prolonge pas trop.

Alors, même si ce n'est pas particulièrement esthétique, chaque fois que vous avez mal au dos, mettez le plus vite possible une ceinture pour retourner à vos footings, à vos parties de tennis ou vos parcours de golf !

 

Initialement publié par Gilles Goetghebuer, avec l'aide du Dr. Daulouède le 09/09/2009 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 28/05/2014 - 15h36

(1) Effets du port d'une orthèse lombaire sur les muscles du tronc, Revue du Rhumatisme, Janvier 2008.
(2) Rostami, M. et al., PM R. 2014 Apr;6(4):302-8. doi: 10.1016/j.pmrj.2013.09.014. Epub 2013 Oct 6.
(3) Calmels, P. et al., Spine (Phila Pa 1976). 2009 Feb 1;34(3):215-20. doi: 10.1097/BRS.0b013e31819577dc.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
La lombalgie : un mal de "bas du dos" si courant Publié le 08/09/2014 - 16h44

Quelle est cette maladie terrible dont l'incidence ne cesse d'augmenter, qui met l'économie en péril et pour laquelle il n'y aura jamais de vaccin ? On parle finalement assez peu de la " lombalgie ". Peut-être est-elle tellement banale et quotidienne...

Le sport a bon dos Publié le 05/02/2015 - 17h38

Sept personnes sur dix souffrent de maux de dos à un moment de leur vie. Trop souvent, ces douleurs les orientent vers l'abandon du sport. Or, le sport bien conçu peut être un formidable antidote aux lombalgies .

Plus d'articles