PUBLICITÉ

Cancer du rein : les traitements

Publié par Fondation ARC pour la recherche sur le Cancer le 05/02/2010 - 01h00
-A +A

Ce chapitre n’aborde que la stratégie thérapeutique mise en place lorsque le patient présente un carcinome à cellules claires, type de cancer du rein le plus fréquent.

Les autres formes de cancer du rein, rares, relèvent de traitements très spécifiques, adaptés à chaque patient.

PUB

Cancer du rein : les traitements

Le traitement du cancer du rein dépend toujours de la nature de la tumeur mais aussi d’autres paramètres :

  • l’âge et l’état général du patient,
  • la localisation précise de la tumeur dans le rein,
  • le bon fonctionnement de l’autre rein.

Le choix du traitement est réalisé par une équipe pluridisciplinaire réunissant au minimum un chirurgien urologue, un oncologue, et un radiothérapeute. La meilleure solution est présentée au patient qui pourra alors poser toutes les questions qu’il souhaite.

Si un choix doit être fait entre deux options, le patient est mis à contribution : informé sur les bénéfices attendus et les risques de chaque traitement, il participe à la décision après un temps de réflexion.

 

Cancer du rein : la chirurgie

La chirurgie est le principal traitement des cancers du rein, quel que soit le stade de la maladie. Cependant, certains patients ne peuvent pas être opérés car leur état général ne le permet pas.

Lorsque l’opération est possible et que le cancer est peu avancé (T1), l’opération consiste généralement à retirer la région du rein qui est atteinte : on parle de néphrectomie partielle. Dans ce cas, le chirurgien ôte la tumeur ainsi qu’une marge de tissu sain pour être sûr de ne laisser aucune cellule cancéreuse en place. Lorsque la tumeur est plus grosse (T1 volumineux, T2 à T4) ou présente une localisation particulière dans le rein, on réalise ce que l’on nomme une néphrectomie totale élargie : la totalité de l’organe malade est retirée.

Chez les patients ayant une fonction rénale altérée, ceux n’ayant déjà plus qu’un rein, ou ceux présentant une atteinte simultanée des deux reins, le chirurgien réalisera une chirurgie conservatrice. Cette opération consiste à enlever le tissu malade tout en laissant en place suffisamment de parenchyme pour que le rôle normal des reins soit assuré.

Publié par Fondation ARC pour la recherche sur le Cancer le 05/02/2010 - 01h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Et si c'était un cancer du rein? Mis à jour le 18/01/2010 - 00h00

Le cancer du rein est un cancer assez rare. Il touche davantage les hommes que les femmes, habituellement au-delà de 50 ans. S'il évolue silencieusement et s'il est souvent découvert fortuitement, certains facteurs peuvent mettre sur la piste. Quels...

Risquez-vous un cancer du rein? Mis à jour le 25/01/2010 - 00h00

Il s'agit d'un cancer rare, mais le cancer du rein a l'inconvénient d'évoluer silencieusement. Autrement dit, il n'existe pas vraiment de symptômes spécifiques pour dépister le cancer du rein . En revanche, plusieurs facteurs de risque de développer...

Plus d'articles