PUBLICITÉ

Cancer de l'ovaire

Publié par Fondation ARC pour la recherche sur le Cancer le 28/01/2010 - 01h00
-A +A

Redoutable par la discrétion, voire l’inexistence de ses symptômes, le cancer de l’ovaire est diagnostiqué à un stade avancé dans 60% des cas.

Ceci explique qu’il se place au 5ème rang dans les causes de décès par cancer chez la femme, alors que cette pathologie est plutôt rare.

PUB

Cancer de l'ovaire

En 2005, 4 375 nouveaux cas de cancer de l’ovaire ont été recensés en France selon l’Institut de veille sanitaire et près de 3 200 françaises ont succombé à cette affection au cours de la même année.

Le pronostic s’avère en revanche beaucoup moins sombre (jugé curable plus de 8 fois sur 10) lorsque la maladie est détectée tôt. D’où l’importance d’un suivi gynécologique régulier, afin de ne négliger aucun signe potentiel de la maladie.

Les différents type de cancer de l'ovaire

Les cancers des ovaires peuvent atteindre une seule des glandes ou les deux (dans 1/3 des cas). Près de 90% des tumeurs malignes se développent à partir du tissu de surface de l’organe. On parle alors de carcinome épithélial, d’apparition plus fréquente après la ménopause.

La majorité des autres types de cancers de l’ovaire touchent les cellules qui produisent les ovules. Ces tumeurs germinales malignes surviennent plus volontiers chez la femme jeune.

Le saviez-vous ? Tumeurs et kystes aux ovaires sont relativement fréquents et pas toujours synonymes de cancer. Seul un prélèvement de tissu permet d’identifier formellement à quoi on a affaire.

Publié par Fondation ARC pour la recherche sur le Cancer le 28/01/2010 - 01h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Du kyste ovarien... au cancer de l'ovaire Publié le 01/08/2016 - 15h28

Le kyste ovarien est une tumeur généralement bénigne. Mais lorsqu'elle se révèle maligne, c'est un cancer de l'ovaire . Si les kystes sont fréquents, heureusement les tumeurs cancéreuses sont rares.

Plus d'articles