PUBLICITÉ

Cancer de l'ovaire : les traitements

Publié par Fondation ARC pour la recherche sur le Cancer le 28/01/2010 - 01h00
-A +A

La stratégie thérapeutique du cancer de l'ovaire repose sur la chirurgie, souvent complétée par la chimiothérapie.

PUB

Cancer de l'ovaire : la chirurgie

La chirurgie consiste à retirer les ovaires, les trompes et l’utérus, voire une partie des organes voisins s’ils sont touchés (péritoine, ganglions lymphatiques, côlon…). Si la patiente est en âge d’avoir des enfants, que son cancer est mis à jour à un stade précoce et ne touche qu’un seul ovaire, l’ablation du seul ovaire touché sera envisagée pour préserver une future maternité.

En pratique, l’ablation des zones malades se fait si possible sans ouvrir le ventre, via coelioscopie : instruments opératoires et tumeurs passent par de petites incisions. Cependant, dans de nombreux cas, une laparotomie est indispensable pour réaliser un inventaire complet des lésions et procéder à une ablation totale de la maladie

Cancer de l'ovaire : la chimiothérapie

Envisagée avant l’intervention chirurgicale, la chimiothérapie vise à réduire le volume de la tumeur. Pratiquée après, elle est administrée dans le but d’éliminer les cellules cancéreuses résiduelles non visibles ou impossibles à retirer.

Le saviez-vous ? 10 à 15% des tumeurs de l’ovaire sont dites frontières ou « borderline ». A mi chemin entre tumeurs bénignes et malignes, elles représentent un danger moins grave et sont traitées avec efficacité par la chirurgie seule.

Publié par Fondation ARC pour la recherche sur le Cancer le 28/01/2010 - 01h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Du kyste ovarien... au cancer de l'ovaire Publié le 01/08/2016 - 15h28

Le kyste ovarien est une tumeur généralement bénigne. Mais lorsqu'elle se révèle maligne, c'est un cancer de l'ovaire . Si les kystes sont fréquents, heureusement les tumeurs cancéreuses sont rares.

Plus d'articles