PUBLICITÉ

La boulimie, symptôme alimentaire d'un problème plus profond

Publié par Dr Catherine Solano - médecin sexologue le 15/05/2007 - 00h00
-A +A

La boulimie, généralement féminine, concernerait environ 2 % des femmes et 4 à 8 % des étudiantes. Cette maladie est de plus en plus médiatisée, car l'idéal de minceur théorique auquel sont confrontées les femmes et auquel les jeunes filles sont hypersensibles, entraîne une pression terrible sur leurs comportements.

PUB

La boulimie est décrite très précisément dans sa définition officielle. D'après le DSM IV, bible américaine des maladies mentales, la boulimie se présente de la manière suivante :

A. Présence d'épisodes récurrents d'hyperphagie incontrôlée. Un épisode d'hyperphagie incontrôlée consiste en :
1. Des prises alimentaires, dans un temps court, inférieur à 2 heures, d'une quantité de nourriture largement supérieure à celle que la plupart des personnes mangeraient dans le même temps et dans les mêmes circonstances.
2. Une impression de ne pas avoir le contrôle des quantités ingérées ou la possibilité de s'arrêter.
B. Le sujet met en Œuvre des comportements compensatoires visant à éviter la prise de poids (vomissements provoqués, prises de laxatifs ou de diurétiques, jeûnes, exercice excessif).
C. Les épisodes d'hyperphagie incontrôlée et les comportements compensatoires pour prévenir une prise de poids ont eu lieu en moyenne deux fois par semaine durant au moins trois mois.
D. Le jugement porté sur soi-même est indûment influencé par la forme et le poids du corps.
E. Le trouble ne survient pas au cours d'une anorexie mentale.

Quelle est l'origine de la boulimie ?

Psychiquement, une jeune fille boulimique paraît bien équilibrée, bien dans sa peau. En réalité, elle joue un rôle et derrière cette apparence, elle est très peu sûre d'elle, elle n'aime pas son corps, son aspect, elle ressent une peur terrible de ne pas être aimée et agit en conséquence, essayant de se faire apprécier, de plaire, au détriment de ses propres aspirations. On pourrait dire qu'elle ne sait pas qui elle est, elle vit sous le regard des autres et n'arrive pas à se construire par rapport à elle-même, étant constamment dans un jugement très défavorable, qu'elle porte sur elle-même ou qu'elle imagine de la part de son entourage. Elle a peur de se montrer telle qu'elle est, imaginant que personne ne serait capable de l'apprécier.
Elle cherche donc à maîtriser sa vie en contrôlant son poids qui devient une véritable obsession, et les troubles alimentaires ne sont que la partie visible d'un iceberg. La restriction entraîne des crises de boulimie qui entraînent une honte qui entraîne des restrictions pour compenser, et le cercle vicieux se met en place.

Quelles sont les conséquences de la boulimie ?

Les vomissements abîment les dents qui peuvent se déchausser à cause de l'acidité du liquide gastrique qui remonte et agresse l'émail. L'estomac tout comme l'Œsophage sont irrités par ces vomissements répétés.
L'abus de laxatifs, de diurétiques et les vomissements (ces trois facteurs contribuent à éliminer des sels minéraux en trop grande quantité), entraînent un état de fatigue chronique, des crampes musculaires, des difficultés de concentration, une baisse des performances intellectuelles, des règles irrégulières, une perte de cheveux.
La fatigue chronique associée aux troubles psychiques de manque de confiance en soi très profond, sont certainement des facteurs qui expliquent en partie le grand nombre de dépressions associées à la boulimie.
Il n'est pas rare non plus que certaines boulimiques en arrivent à des comportements d'addiction (alcool, médicaments…). Pour certaines, la boulimie elle-même est une sorte d'addiction à la nourriture.

Publié par Dr Catherine Solano - médecin sexologue le 15/05/2007 - 00h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
Ducky

Je suis anorexique boulimique et végétarienne depuis une bonne année... J'ai commencé un régime il y a presque 1 an et demi et j'ai perdu 20kg, j'étais en surpoids à ce moment je pesais 73kg pour 1m62 j'ai été jusque 51kg et aujourd'hui j'ai repris du poids je peses environ 56kg, je me dégoute de moi même, j'ai des crises de boulimie je ne sais même pas pourquoi ni comment, je me fais vomir après mais pas toujours à chaque fois, je n'ai qu'une envie c'est repeser 51kg et arrêter de grossir et de penser à la nourriture, j'aimerais simplement pouvoir avoir une vie normale, manger normalement, mais le fait que je sois végétarienne avec ma famille ne m'aide vraiment pas, je mange très souvent à part car je ne contrôle pas ma faim ni la sensation de satiété, ma famille mange souvent trop tard pour moi alors je cuisines végétarien avant eux. Je n'ai plus assez de temps, d'argent ou même de motivation pour faire du sport. Et un psychiatre coûte beaucoup trop cher pour moi, mes parents ne veulent pas m'en payer un et le cpas ne veut pas tout me payer. J'aurais juste besoin au moins de vrais plans repas adaptés à ma morphologie, mon mode de vie et mon végétarisme! Je n'en peux plus de ne trouver que des plans aliments avec viande et poisson !

PUBLICITÉ
A lire aussi
La boulimie est liée à l'image de son propre corps Mis à jour le 05/02/2008 - 00h00

La boulimie n'est pas seulement un comportement, c'est aussi une réaction à un ressenti. Ce ressenti provient en grande partie de l'image particulière que les personnes boulimiques ont de leur propre corps. Comme si elles ne le voyaient pas de la mêm...

Suis-je boulimique ? Les vrais signes de la boulimie Publié le 06/10/2015 - 15h23

Un paquet de biscuits qui disparaît trop vite, et on se dit vite qu’on est boulimique. Mais il y a une grosse différence entre un rapport pas très sain à la nourriture, et le trouble du comportement sérieux que constitue la boulimie.

Anorexie, boulimie: 12 conseils aux parents Publié le 10/04/2012 - 15h39

L’anorexie et la boulimie font partie des troubles du comportement alimentaire . Ces maladies toucheraient 10% de la population, majoritairement des adolescentes. Quels conseils peut-on donner aux parents pour faire face à ces maladies que sont l’ano...

Boulimie et anorexie: les dents souffrent aussi Publié le 10/04/2012 - 16h35

L' anorexie et la boulimie sont des maladies dont les conséquences sont parfois si dramatiques qu'elles peuvent cacher des complications plus secondaires telles que les pathologies des dents et de la bouche en général. Les carences alimentaires des u...

Plus d'articles