PUBLICITÉ

Le Belge ne prend pas suffisamment soin de sa santé buccale!

Publié par C. De Kock, journaliste santé le 01/06/2004 - 00h00
-A +A

Le Belge n'utilise que 2 tubes de dentifrice par an et ne consulte en moyenne que 1,3/1,4 fois (h/f) son dentiste par an contre 4,2/5,5 visites chez son généraliste. Plus de 8% de la population n'a jamais poussé la porte d'un cabinet dentaire. Pourtant, à partir de 18 ans, les risques de gingivite augmentent nettement.

PUB

Les problèmes gingivaux (maladies de la gencive) ne sont souvent pas décelés à temps parce qu'ils ne sont pas douloureux au départ. Pourtant, la parodontite peut être facilement diagnostiquée par le dentiste. Elle apparaît quand l'équilibre entre le mécanisme de défense du patient et le nombre de bactéries installées sur les dents en raison d'une mauvaise hygiène buccale, est rompu.

La plaque dentaire

Cet enduit collant et blanchâtre qui se dépose à la surface des dents et des gencives est à l'origine de toutes les atteintes parodontales. Il est aussi la cause principale des caries. Les bactéries qui le constituent transforment le sucre en acide lactique qui va ronger l'émail des dents. Si la plaque dentaire n'est pas éliminée, elle se calcifie et se transforme en tartre.

Les différents stades de l'inflammation des gencives

Les symptômes sont très discrets, du moins pour le patient, et n'apparaissent qu'à un stade terminal. Ils se traduisent par un déchaussement des dents, une rétractation des gencives, un abcès, une mobilité des dents, une haleine désagréable et un saignement des gencives.

La gingivite en est le premier stade. L'inflammation de la gencive est causée par la formation de plaque dentaire à la base de celle-ci. La gencive devient rouge, enflée et saigne facilement au passage de la brosse à dents ou du fil dentaire. Un détartrage complet, suivi d'un brossage et d'un nettoyage au fil dentaire quotidiens et méticuleux, permet d'éliminer la plaque dentaire et de faire disparaître les symptômes en quelques jours. Ce stade est réversible.

En l'absence de traitement, la gingivite peut évoluer en parodontite, avec des dommages irréversibles à l'os et aux tissus de soutien des dents. La gencive perd son adhérence et forme parfois une poche à la base de la dent, l'endroit idéal pour une nouvelle accumulation de plaque dentaire et de restes de repas. Généralement, un bon traitement chez un dentiste et des soins dentaires améliorés permettent d'éviter une nouvelle dégradation.

Au stade final, la parodontite profonde, l'inflammation progresse jusqu'à un affaissement complet des tissus de soutien et de l'os maxillaire autour des dents, qui peuvent alors bouger, se déchausser et même tomber. C'est la première cause de chute des dents chez les adultes. Il faudra à ce stade éventuellement récréer les structures détruites à l'aide de greffes de gencive, de matériaux de comblement des lésions osseuses, etc.

Publié par C. De Kock, journaliste santé le 01/06/2004 - 00h00 Source : Communiqué de presse Oral-B CrossAction Vitalizer
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Après la gingivite, la parodontite Mis à jour le 14/11/2011 - 17h50

La parodontite est en réalité une gingivite évoluée. L’inflammation qui était initialement localisée à la gencive s’étend progressivement aux autres structures sous-jacentes de support de la dent. Le point sur cette affection qui représente la premiè...

Plus d'articles