PUBLICITÉ

Bébé a la gastro : comment réagir ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 06/10/2015 - 15h12
-A +A

Automne et hiver se conjuguent avec… gastro.

Souvent sans gravité chez l’adulte, la gastro peut évoluer de manière inquiétante chez le bébé et provoquer une déshydratation qui le conduira à l'hôpital.

Quels sont les symptômes et les bons réflexes à adopter en cas de gastro-entérite chez un bébé ?

PUB

Le bébé : cible privilégiée de la gastro

La gastro-entérite correspond à une irritation de la paroi digestive. Elle est causée par une infection virale dans 80% des cas chez les enfants de moins de 2 ans.

Les symptômes sont principalement digestifs : diarrhées, nausées, vomissements, douleurs abdominales et fièvre. La maladie dure quelques jours avec pour principale complication la déshydratation aiguë.

En Belgique, avant l'introduction du vaccin, les hospitalisations d’enfants pour gastro-entérite à rotavirus oscillaient entre 6.000 et 7.000 cas. Le rotavirus ne représente toutefois que la moitié des cas de gastro-entérites virales chez le bébé, mais il cause généralement les plus graves.

La gastro-entérite est très contagieuse et le bébé particulièrement vulnérable :

  • le système immunitaire d’un bébé est faible car immature ;

  • il vit souvent en collectivité (garderies) ce qui multiplie les contacts ;

  • il porte tout à sa bouche…

La contamination chez l'enfant peut être due à un contact direct avec une personne déjà malade, des objets ou aliments contaminés.

Votre bébé à la gastro : comment réagir ?

Avant toute chose, il est important de déceler s’il y a déshydratation, celle-ci pouvant être fatale dès que le bébé perd 10% de son poids. Le Dr Stéphane Aszerman, urgentiste, conseille d’hospitaliser le bébé lorsqu'il a perdu 5 à 6% de son poids. Petit truc pour évaluer son poids : pesez-vous avec lui et sans lui et faites une soustraction…

Mais la perte de poids n'est pas le seul signe d'une déshydratation sévère. D'autres symptômes doivent vous alerter :

  • un état irritable ou un manque d'énergie ;

  • un enfoncement des yeux ;
  • diminution des urines : des langes moins remplis qu’à l’habitude doivent vous alerter ;

  • l'absence de larmes ;

  • une sécheresse de la bouche et de la langue ;

Astuce : pour repérer une déshydratation chez votre enfant, pincez-lui la cuisse : si la marque de la pincette disparaît directement, tout va bien ; si elle persiste quelques secondes, c’est un signe de déshydratation.

En l'absence de déshydratation, votre médecin est le seul à pouvoir diagnostiquer la gastro-entérite et proposer un traitement efficace. En attendant la consultation, vous pouvez donner de l’eau sucrée à bébé. Il existe également des solutions de réhydratation vendues librement en pharmacie. Gardez à l’esprit que toute automédication est à proscrire.

Les conseils du médecin doivent être suivis à la lettre et si la situation persiste ou empire, bébé doit être immédiatement conduit aux urgences.

À l’hôpital, le bébé sera réhydraté par perfusion et un diagnostic plus affiné sera établi.

Initialement publié par Florence Colmant, journaliste santé le 27/11/2012 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 06/10/2015 - 15h12

Conseil Supérieur de la Santé - Société Belge de Pédiatrie.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Gastro-entérite: pas de cola! Publié le 30/10/2012 - 15h05

Chaque année, l' épidémie de gastro-entérite est responsable de milliers de consultations chez le médecin . Chez les plus jeunes, elle est redoutable. Il faut savoir que la prise en charge de cette affection a évolué. Il est temps de bousculer les id...

Plus d'articles