PUBLICITÉ

Bébé : éviter l'excès de protéines !

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 28/10/2014 - 15h42
-A +A

Les protéines, tellement conseillées dans l’alimentation des adultes, ne sont recommandées pour les bébés qu’en toute petites doses.

Quand on nourrit un bébé avec trop de protéines, le risque d’obésité à l'âge adulte augmente…

PUB

L'alimentation du nourrisson détermine le poids et la santé de l'adulte !

Depuis plusieurs années, les scientifiques travaillent sur l'influence des protéines sur le poids et la taille des nourrissons, puis les enfants. 

Les connaissances scientifiques récentes indiquent que dès le plus jeune âge, la nutrition peut exercer une influence importante sur le développement du nourrisson et la santé à l'âge adulte. L'alimentation du nourrisson, notamment à travers l'apport protéique, module le risque ultérieur de surpoids et d'obésité.

  • Quand on suit des nourrissons jusqu'à l'âge de 2 ans, il apparaît que les enfants nourris avec le lait infantile à teneur plus élevée en protéines présentent un poids et un indice de masse corporelle significativement plus importants que les enfants nourris au sein ou avec du lait pauvre en protéines, à 12 et 24 mois.
  • Par ailleurs, les enfants nourris avec le lait infantile plus faible en protéines présentent une croissance jusqu'à 24 mois similaire à ceux des enfants nourris au sein. En clair, un lait artificiel pauvre en protéines est donc considéré sans risque pour la couverture des besoins nutritionnels du nourrisson, à l'opposé d'un lait artificiel dont la teneur en protéines dépasse largement celle du lait maternel.

Quel est le lien entre protéines pour nourrisson et obésité ?

Plusieurs mécanismes se bousculent pour expliquer ce phénomène, mais la piste hormonale est la plus étudiée. Selon elle, un apport en protéines trop élevé chez bébé augmenterait la sécrétion d'une hormone, l'insuline et d'un facteur de croissance, l'IGF1, pouvant ainsi entraîner une croissance plus rapide durant les deux premières années de la vie et exposer l'enfant à un risque accru d'obésité par la suite. Ainsi, à 6 ans, les enfants qui ont reçu le plus de protéines ont un BMI plus élevé que ceux qui en ont reçu moins...

Pour les jeunes mamans, pas d'inquiétude ! La plupart des grandes marques de laits artificiels ont considérablement diminué la teneur en protéines, mais en cas de doute, demandez conseil à votre pédiatre, en sachant que le meilleur aliment pour bébé (et pour vous, car un allaitement prolongé diminuerait le risque de cancer du sein) demeure toujours le lait… de maman.

Initialement publié par Nicolas Rousseau, diététicien nutritionniste le 15/05/2007 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 28/10/2014 - 15h42
Am J Clin Nutr. 2014 May;99(5):1041-51. doi: 10.3945/ajcn.113.064071. Epub 2014 Mar 12.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Quels sont les bienfaits de l'allaitement? Publié le 18/10/2012 - 11h35

Allaiter, c'est naturel, mais c'est bien plus encore . L'allaitement favorise le contact du bébé avec la peau, la chaleur, l'odeur et la voix de sa maman. Ses bienfaits sont multiples, nutritionnels, physiologiques et psychologiques.

Les bébés nourris au sein, plus intelligents ? Mis à jour le 08/04/2002 - 00h00

Lait maternisé ou allaitement maternel ? Selon une étude américaine, les bébés nourris exclusivement au sein durant les six premiers mois de leur vie développent davantage leurs aptitudes intellectuelles.

L'allaitement au sein, une protection contre l'asthme Mis à jour le 29/11/2001 - 00h00

Les bénéfices apportés par l' allaitement au sein sont nombreux et bien reconnus par la communauté scientifique et médicale. En revanche, les avantages apportées par l'alimentation maternelle en ce qui concerne la prévention des maladies allergiques...

Plus d'articles