PUBLICITÉ

Autisme : quels sont les signes qui peuvent alerter les parents ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 24/01/2014 - 17h37
-A +A

L’autisme, même s’il reste une maladie rare, est de mieux en mieux connu, et de plus en plus présent à nos esprits.

Quels sont les signes qui peuvent alerter, faire penser à l’autisme ?

Et comment les interpréter ?

PUB

On connaît les premiers signes de l’autisme

Les caractéristiques de l’autisme sont aujourd’hui bien connues, même si le handicap lui-même reste mystérieux à beaucoup d’égards. Les spécialistes ont donc pointé certains signes qui peuvent faire penser à l’autisme.

En matière de communication, l’enfant peut notamment :

  • Paraître sourd à certains moments,
  • Présenter un retard de langage,
  • Ne pas répondre à son nom ou à des consignes,
  • Ne pas savoir demander ce qu’il veut,
  • Ne pas pointer les objets du doigt, ne pas faire au revoir,
  • Arrêter de parler alors qu’il savait dire quelques mots dans le passé.

En matière de socialisation, les principaux signes d’alerte sont :

  • Ne pas sourire,
  • Etre très indépendant et préférer jouer seul,
  • Etre « dans son monde » ou dans la line, ignorer ceux qui l’entourent,
  • Ne pas montrer d’intérêt pour les autres enfants,
  • Ne pas regarder dans les yeux.

Le comportement de l’enfant peut aussi être un indice, entre autres si :

  • Il a des accès de colère,
  • Il est hyperactif et peu coopératif voire opposant,
  • Il ne sait pas jouer avec des jouets,
  • Il recommence sans fin les mêmes choses.
  • Il est anormalement attaché à certains objets (tient toujours le même),
  • Il a des mouvements inhabituels, marche sur la pointe des pieds,
  • Il est hypersensible à certaines textures ou bruits et intolérant au changement.

Des signes à interpréter avec précautions

Attention, ces signes sont destinés à éveiller l’intérêt des parents, pas à faire un diagnostic d’autisme. En d’autres termes, tous les enfants qui présentent un ou plusieurs traits présentés ici ne sont pas autistes, loin de là !

Si vous trouvez que le comportement de votre enfant est inquiétant, n’hésitez pas à consulter. Pas parce que le problème est forcément grave, mais parce que vous avez besoin d’aide par rapport à cette angoisse.

Certains signes sont cependant de vrais signaux d’alerte :

- Pas de babillage à un an,
- Pas de pointage ou d’autre geste à un an,
- Pas de mot simple à 16 mois,
- Pas d’association de deux mots à 24 mois,
- Toute régression au niveau du langage ou des compétences sociales.
Si vous constatez un de ces comportements, il est important de consulter rapidement. Plus la prise en charge est effectuée tôt, plus les progrès faits par l’enfant peuvent être importants.

Initialement publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 27/01/2014 - 10h37 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 24/01/2014 - 17h37

Fédération française de psychiatrie, "Dépistage et diagnostic de l'autisme". Filipek, PA et al., J Autism Dev Disord 1999.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
Domy

Bonjour, je sus la maman du garçon de 12 ans, quasi guérie de l'autisme. Les signes repérés étaient les suivants: il n' a marché qu'à 3 ans, fut propre à 4 ans et commença à parler à 5 ans.
Avant tout cela, il ne jouait avec rien, sinon des boites en carton qu'il examinait des heures, fixait toujours les mêmes vidéos de Disney... J'ai décidé de le mettre en groupe dès l'âge de 2 ans. Là, il tournait carrément le dos aux autres et ne s'intéressait à rien. De plus, sans raison apparente, il piquait des crises de "colère" terribles où je devait attendre que ça passe ...C'est alors que l'animatrice du groupe de bébés m'a prévenue du problème....

PUBLICITÉ
A lire aussi
Autisme, poids de naissance et prématurité Publié le 24/02/2014 - 09h05

Plusieurs études montrent le lien qui existe entre autisme d'une part, et poids faible à la naissance et/ou prématurité d'autre part. Pour des raisons encore inconnues, cette concordance varie chez les filles et chez les garçons.

L’autisme : mon enfant, ma vie, notre histoire Mis à jour le 22/06/2016 - 15h45

Sophie est la maman d’un petit Luigi atteint d’autisme. Comme pour de très nombreuses autres familles, le combat quotidien est très difficile, interminable et épuisant. Il débute avant même le diagnostic, quand on repère que « quelque chose ne va pas...

Simples trous de mémoire ou maladie d'Alzheimer? Publié le 08/12/2014 - 09h24

Oublier un code, perdre ses clés, se tromper de couloir de métro, ne pas se rappeler un numéro de téléphone...… De tels troubles de la mémoire augmentent naturellement avec l'âge. Ils ne révèlent pas tous pour autant les prémices de la maladie d'Alzh...

Avancée dans la génétique de l'autisme Mis à jour le 15/04/2003 - 00h00

Fortement suspecté, mais jamais indiscutablement prouvé, le rôle de la génétique dans l'autisme s'affirme. Deux gènes situés sur le chromosome X viennent d'être identifiés dans deux familles différentes comportant plusieurs membres atteints.

Plus d'articles