PUBLICITÉ

Attention à la céphalée de la crème glacée

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 10/03/2017 - 12h35
-A +A

Non, ce n'est pas une blague ! Rien qu'en mangeant de la crème glacée, pas mal de personnes peuvent éprouver une violente douleur à la tête, surtout en été mais aussi pendant toute l'année.

PUB

Mal de tête lié au froid : pas si rare !

Le terme anglais (brain freeze) est couramment utilisé dans la terminologie médicale mais on parle aussi de céphalée de la crème glacée ou d'ice cream headache. Le terme 'douleur au stimulus froid' apparaît aussi fréquemment. 

La céphalée de la crème glacée passe vite. Elle peut durer quelques secondes, parfois une minute. Le patient a des élancements derrière les yeux, au milieu du front, ou aux tempes. Et il arrive parfois qu'il ressente la douleur ailleurs que là où elle est localisée.

Les amateurs de crèmes glacées qui ont déjà été confrontés au phénomène peuvent éventuellement l'éviter en mangeant plus lentement et en avalant de moins grosses bouchées. Ou alors en veillant à ce que la glace n'entre pas en contact avec le palais mou.

Et la cause ?

Les crèmes glacées, bien sûr, mais aussi les boissons très froides. Le froid touche le palais mou dans la bouche et atteint le ganglion sphéno-palatin, soit la partie du système nerveux autonome qui règle la circulation du sang vers la tête ou le cerveau. Lors de ce type de contact, ce ganglion donne aux vaisseaux sanguins le signal d'expulser très vite, ce qui provoque les élancements : le "gel du cerveau". Ce phénomène se produit aussi chez les amateurs de sports d'hiver et chez les plongeurs qui pratiquent leur sport dans des eaux glacées. En plein hiver, nous ne sommes pas non plus à l'abri d'une céphalée de la crème glacée !

Une étude menée auprès de 800 jeunes Taiwanais âgés de 13 à 15 ans a révélé que la céphalée de la crème glacée apparaît effectivement chez 40 % d'entre eux. Résultats identiques chez les jeunes Américains. Et la douleur touche apparemment surtout les jeunes davantage sensibles à la migraine. C'est ainsi que 55 % des patients migraineux y sont sensibles, tandis que seulement 40 % des autres se sont plaints de céphalée de la crème glacée. L'explication est simple : en cas de migraine, le ganglion envoie tout à fait le même signal au cerveau que lors d'une céphalée de la crème glacée.

Initialement publié par Dr Peter Mareen le 24/08/2004 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 10/03/2017 - 12h35

Fuh JL et al. Ice-cream headache--a large survey of 8359 adolescents. Cephalalgia. 2003 Dec;23(10):977-81.

Notez cet article
PUBLICITÉ
A lire aussi
Plan antichaleur pour parent âgé Publié le 04/08/2015 - 10h16

Même si aucune canicule n'est annoncée cette année, les personnes âgées sont particulièrement vulnérables lors des jours de grande chaleur. Quelques conseils peuvent les aider à supporter cette période estivale. Si vos parents sont âgés et que vous a...

Hémorroïdes, comment agir ? Publié le 10/02/2017 - 15h20

Les hémorroïdes correspondent à des varices localisées à proximité de l'anus. Lorsqu'elles sont gonflées et irritées, elles peuvent être à l'origine de crises douloureuses. Que faire en pratique lorsqu'une telle crise d'hémorroïdes survient ?

Températures en baisse : prenez soin des personnes âgées Mis à jour le 28/12/2004 - 00h00

Le froid intense, le vent glacé, la neige, sont des conditions climatiques qui peuvent avoir des effets néfastes et insidieux sur la santé, particulièrement chez les personnes fragiles, dont font partie les personnes âgées. Voici quelques règles à fa...

Plus d'articles