PUBLICITÉ

Asthme : la faute aux hamburgers ?

Publié par Dr Philippe Presles, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 27/12/2005 - 00h00
-A +A

Face à l'augmentation des allergies au cours de ces trente dernières années, l'évolution de notre mode de vie a été clairement incriminée. Quel pourrait être le rôle de l'alimentation, et plus précisément celui des fast-foods ?

PUB

Des chercheurs néo-zélandais ont voulu tester l'hypothèse selon laquelle l'alimentation pourrait être, en partie, responsable de la hausse de l'asthme et des allergies. Il faut dire qu'en plus de l'hygiène, nos habitudes alimentaires se sont considérablement transformées depuis une trentaine d'années. L'évolution la plus frappante est globalement représentée par la restauration rapide, les plats à emporter et les fast-foods. C'est ainsi qu'aujourd'hui, nous tentons de réhabiliter les fruits, les légumes et les céréales, ainsi que les repas pris tranquillement, en famille et loin de la télé. Inversement, nous essayons de diminuer la part des produits gras et sucrés, consommés à toutes les heures de la journée. Cette étude a été menée auprès de 1.300 enfants âgés de 10 à 12 ans. Des questionnaires ont permis de recueillir des données sur les antécédents d'asthme, l'asthme actuel et les symptômes. Parallèlement, le mode alimentaire des enfants a été renseigné. La collecte de ces informations a été complétée par des tests cutanés pour les allergènes de l'environnement, une mesure de l'hyperactivité bronchique et de l'indice de masse corporelle (IMC) afin d'évaluer un éventuel surpoids ou une obésité. Après analyse et ajustement des données, ce travail montre que la consommation de hamburgers augmente le risque de développer des symptômes asthmatiques. Cette élévation est dose dépendante. Elle n'est que de 17% pour une consommation inférieure à une fois par semaine, mais s'élève à 81% lorsque les enfants consomment un hamburger plus d'une fois par semaine.En conclusion, nos enfants ne devraient pas se nourrir aux fast-foods plus de deux fois par mois !A noter que l'obésité qui guette les assidus des fast-foods est un facteur connu de risque d'asthme. Selon les auteurs, la teneur élevée en sel de ces menus pourrait également être en cause dans ce phénomène.

Publié par Dr Philippe Presles, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 27/12/2005 - 00h00 Wickens K. et coll., Allergy, 60 (12) : 1537-1541, 2005.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Comment mesure t-on son surpoids ou son obésité ? Publié le 24/05/2016 - 15h35

Dans le monde, le surpoids et l'obésité prennent des allures d'épidémie. En Belgique, 42% des femmes et 55% des hommes sont en surpoids , tandis que 14 % des Belges environ souffrent d' obésité . Des chiffres inquiétants, en constante augmentation, d...

Migraine plus intense en cas de surpoids Publié le 12/10/2016 - 09h21

Les personnes de forte corpulence souffrent-elles davantage de migraine que les autres ? En tout cas, il existe bel et bien une relation entre surpoids et migraine . Il semblerait que le surpoids augmente la fréquence des crises chez les migraineux.

Asthme, le piège des émotions Mis à jour le 27/09/2005 - 00h00

Les personnes souffrant d'un asthme d'origine allergique ont tout intérêt à éviter le stress. En effet, lors d'une crise, les émotions tendent à aggraver les symptômes. Parallèlement, la télé et les jeux vidéo sont également à éviter. Certes ces lois...

Trop gras ou trop large ? Mis à jour le 23/10/2007 - 00h00

Le surpoids et l'obésité sont des états clairement définis par l'indice de masse corporelle, lequel est calculé à partir du poids et de la taille. Mais il existe d'autres indices reflétant l'état de santé. C'est le cas de l'impédance (ou calcul de la...

Plus d'articles