Arrêter de fumer après 50 ans : est-ce que ça vaut encore le coup ?

Mise à jour par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 28/05/2015 - 16h51
-A +A

PUB

Est-il plus difficile d’arrêter à 70 ans qu’à 30 ans ?

Il est difficile de répondre à cette question car l’on ne dispose que de très peu d’études sur ce sujet. Il semblerait néanmoins qu’un arrêt à un âge tardif ne soit pas plus difficile. Certes les seniors qui fument ont une importante ancienneté de tabagisme et sont donc assurément très dépendants au tabac. Mais a priori, la dépendance à la nicotine est la même à 20, 40 ou 70 ans.

En revanche, avec l’âge, la motivation à l’arrêt est plus forte car l’état de santé diminue tout comme la qualité de vie...

Alors, comment arrêter de fumer ?

En se faisant aider par son médecin pour trouver la bonne méthode et pour se faire accompagner et encourager.
Trouver le bon moment pour enfin rompre avec cette habitude très contraignante est aussi essentiel. Ce peut être à l’occasion de la mise en route d’un nouveau traitement ou à l’approche d’une opération chirurgicale. En effet, on sait que l’arrêt du tabac avant une intervention chirurgicale diminue les risques de complications et améliore les suites opératoires. C’est pourquoi on recommande l’abstinence tabagique avant et après une chirurgie, particulièrement chez les seniors.

Il n’y a donc pas d’âge pour oser se libérer du tabac et les efforts seront assurément récompensés !

Faut-il essayer la cigarette électronique ? Des incertitudes demeurent concernant cet objet, mais l’enjeu de l’arrêt est tel que cette méthode peut être tentée chez les seniors. En mimant la gestuelle en plus d’apporter de la nicotine, le sevrage est moins douloureux et moins stressant pour certains fumeurs assidus.

Initialement publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 24/03/2014 - 09h00 et mis à jour par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 28/05/2015 - 16h51

XXIIIèmes Journées européennes de la Société française de cardiologie, 16-19 janvier 2013.

Notez cet article
PUB